Depuis son arrivée au pouvoir, Donald Trump fait tout pour réduire l'immigration aux Etats-Unis. Aussi, le statut spécial dont bénéficient certains ressortissants d'Amérique centrale et d’Haïti pourrait être remis en cause très prochainement, selon le Washington Post.

Il s'agit d'un système de protection mis en place en 1990 pour des personnes ayant fui des conflits armés ou subi des catastrophes naturelles, un système censé être temporaire et renouvelé chaque année.

Des centaines de milliers de personnes arrivées illégalement aux Etats-Unis ont pu bénéficier de ce statut spécial et travailler. Elles viennent principalement du Salvador, du Honduras, du Nicaragua et d’Haïti.

Repartir en Haïti pourrait s'avérer très difficile

Beaucoup d’Haïtiens sont arrivés sur le sol américain après le tremblement de terre de 2010dans leur pays. Si le système devait être revu, ces migrants seraient considérés comme illégaux et pourraient donc être expulsés.

Le problème, c'est que la plupart d'entre eux ont fait leur vie aux Etats-Unis, ont eu des enfants. Repartir dans leur pays d'origine, où la situation ne s'est pas forcément améliorée depuis leur départ, pourrait s'avérer très difficile.

 

Avec RFI