Imprimer
Affichages : 315

Ça se précise pour la rencontre la plus attendue de l’année. Des discussions directes « à très haut niveau » ont déjà eu lieu avec Pyongyang, a annoncé mardi le président américain Donald Trump, après avoir déclaré que le sommet historique avec Kim Jong-un devrait avoir lieu « début juin, ou avant ».

Alors que des journalistes criaient tous à la fois, notamment, pour lui demander s'il avait parlé directement au leader nord-coréen, Donald Trump a répondu «Oui», sans que l'on sache à quelle question il répondait. Interrogé un peu plus tard, le président américain est resté vague, parlant à nouveau de contacts "au plus haut niveau". Dans la foulée, la Maison Blanche a clarifié la situation: il n'y a pas eu de conversation directe entre les deux hommes. 

En recevant le Premier ministre japonais Shinzo Abe en Floride, Donald Trump a précisé que cinq lieux étaient à l’étude pour la réunion avec le dirigeant nord-coréen. Les Etats-Unis ne font pas partie de la liste, selon lui.

« Discuter de la fin de la guerre »

Nous allons avoir des discussions avec Kim Jong Un très bientôt. Ce sera probablement début juin ou avant, si tout se passe bien", a-t-il annoncé depuis sa résidence de Mar-A-Lago.

Ce sommet est très attendu, mais « il est possible que tout ne se passe pas bien et que ces discussions ne se tiennent pas », a toutefois prévenu M. Trump. Quant aux discussions entre les deux Corée, il a affirmé qu’il y était favorable. « Ils ont ma bénédiction pour discuter de la fin de la guerre. Les gens ne réalisent pas que la guerre de Corée n’est pas terminée. Elle est en cours en ce moment et ils sont en train de discuter de la fin de la guerre », a soutenu Donald Trump.

Le président américain semble ainsi confirmer que le sommet du 27 avril entre Kim Jong- Un et le président sud-coréen Moon Jae-in pourrait évoquer un possible traité de paix pour remplacer l’armistice qui a mis fin aux hostilités sur la péninsule en 1953.

Avec 20minutes.fr