Lundi  10 decembre 2018 23:56
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

ASIE / Moyen-Orient

L'actualité de la semaine en Asie

Pyongyang suspend à compter de ce samedi ses essais de missiles balistiques et ferme son site d'essais nucléaires. Le régime annonce désormais développer une nouvelle ligne politique : «établir une économie socialiste indépendante et moderne».

La Corée du nord a pris une décision spectaculaire en annonçant dans la nuit de vendredi à samedi la fin des essais nucléaires et des tests de missiles intercontinentaux ainsi que la fermeture du site d'essais nucléaires.

«A partir du 21 avril, la Corée du Nord va cesser ses essais nucléaires et les lancements de missiles balistiques intercontinentaux», a dit le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui a estimé que le site d'essais nucléaires a «rempli sa mission», selon ses propos cités par l'agence officielle nord-coréenne KCNA.«Le Nord va fermer un site d'essais nucléaires dans le nord du pays afin de prouver son engagement à suspendre les essais nucléaires», a ajouté KCNA, citant le dirigeant nord-coréen.

«Le combat du peuple coréen qui a travaillé dur en se serrant la ceinture pour acquérir une puissante épée chérie (la bombe atomique, ndlr) pour défendre la paix avec succès s'est terminé», a-t-il dit. Selon lui, Pyongyang cherche à «fournir des contributions positives à l'établissement d'un monde libéré des armes nucléaires (...) pourvu que la puissance de la RPDC (la Corée du Nord) soit mise au niveau voulu par elle et il est devenu possible de garantir de façon fiable la sécurité de l'Etat et du peuple».

Cette annonce intervient moins d'une semaine avant le sommet prévu entre Kim Jong Un et son homologue du sud, Moon Jae-in, qui préfigure un sommet historique qui devrait avoir lieu entre Kim Jong Un et Donald Trump, en principe début juin.

Le président américain Donald Trump a immédiatement salué l'annonce de Kim Jong Un, y voyant «une très bonne nouvelle pour la Corée du Nord et le monde». «Grand progrès! Hâte de participer à notre sommet»», a-t-il ajouté dans un tweet.

«La Chine pense que la décision d'arrêter les essais nucléaires et de se concentrer sur le développement économique ainsi que sur l'amélioration des conditions de vie va aider à apaiser la situation dans la péninsule coréenne et faire avancer le processus de dénucléarisation ainsi que les efforts en vue d'une solution politique», a déclaré Lu Kang, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

De son côté, Séoul s'est empressé de saluer un «progrès significatif pour la dénucléarisation de la Péninsule coréenne, que le monde attend». La présidence sud-coréenne s'est félicitée de «l'environnement très positif pour les sommets à venir (...)», que la décision de Pyongyang «va créer».

À Séoul.

Le chef du gouvernement japonais Shinzo Abe a salué l'annonce nord-coréenne, «mais le point important est de savoir si cette décision conduira à l'abandon complet du développement nucléaire et celui des missiles, d'une façon vérifiable et irréversible», a-t-il dit. «Nous allons surveiller cela de près». Mais son ministre de la Défense, Itsunori Onodera, s'était prononcé peu avant pour un maintien d'une pression maximum sur Pyongyang.

«Mission accomplie»

«Comme le caractère opérationnel des armes nucléaires a été vérifié, il n'est plus nécessaire pour nous de mener des essais nucléaires ou de lancer de missiles à moyenne et longue portée ou ICBM» (missiles balistiques intercontinentaux, ndlr), a expliqué vendredi Kim Jong Un lors d'une réunion du Comité central du parti unique au pouvoir en Corée du Nord. «Le site d'essais nucléaires du nord a rempli sa mission», a-t-il assuré.

Sous sa direction, Pyongyang a fait des progrès rapides dans son programme d'armements, objet de multiples sanctions de la part notamment du Conseil de sécurité de l'ONU, des Etats-Unis, de l'Union européenne et de la Corée du Sud. «Le Parti tout entier et la nation tout entière doivent maintenant se concentrer sur le développement de l'économie socialiste», a dit Kim Jong Un. «Ceci est la nouvelle ligne politique stratégique du Parti», a déclaré le jeune dirigeant, cité par KCNA. «Notre but est de stimuler l'ensemble de l'économie nationale et de la placer dans une spirale ascendante et d'établir ainsi une économie socialiste indépendante et moderne».

Le Parti des travailleurs était réuni en séance plénière vendredi afin de discuter d'une «nouvelle étape» dans une «période historique importante de la révolution coréenne en développement».

Le Nord, qui a tiré l'année dernière des missiles balistiques intercontinentaux capables d'atteindre le territoire continental des Etats-Unis et mené son plus puissant essai nucléaire à ce jour, disait de longue date avoir besoin de l'arme atomique pour se protéger d'une invasion américaine.

Le régime nord-coréen annonce en outre qu'il entend engager des discussions avec la communauté internationale. Kim Jong-un doit rencontrer la semaine prochaine le président sud-coréen Moon Jae-in avant un sommet, fin mai ou début juin, avec Donald Trump.

Avec le figaro

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

Les articles les plus lus

Corée du Nord:«Tout le territoire américain est à notre portée»

Corée du Nord:«Tout le territoire américain est à notre portée»

SYRIE: LES ISIS HUNTERS, CES SOLDATS DU RÉGIME DE DAMAS FORMÉS PAR LA RUSSIE

SYRIE: LES ISIS HUNTERS, CES SOLDATS DU RÉGIME DE DAMAS FORMÉS PAR LA RUSSIE

Bataille de Marawi : les forces américaines en soutien à l'armée philippine face à l'EI

Bataille de Marawi : les forces américaines en soutien à l'armée philippine face à l'EI

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

10 December 2018
La revue de Presse de ce lundi 10 decembre 2018

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom