Mardi  21 novembre 2017 14:29
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

RDC/Katanga

 

Au lendemain du passage de l’envoyé spécial du Chef de l’Etat dans les quatre futures provinces devant découler du démembrement du Katanga, l’heure est au décryptage des enseignements de ce périple. Parmi ces leçons, il y a le fait que le découpage territorial ne semble pas aussi rejeté à la base comme d’aucuns l’affirment. De l’avis de nombre d’interlocuteurs de l’envoyé spécial et du contact de ce dernier avec les couches sociales des provinces visitées, il ressort que les populations sont enclines à souscrire à cette réforme constitutionnelle. Ce, en vue d’avoir des administrations provinciales proches des administrés et donc susceptible d’impulser le développement à la base. Un autre enseignement, c’est que les infrastructures devant abriter les provinces du Haut Lomami, du Tanganyika et du Lualaba ne devraient pas poser problème.

 

L’eau a abondamment coulé sous le pont. La salive a séché dans les bouches, suscitant autant de controverses sur la faisabilité ou non d’une réalité pourtant constitutionnelle.
Les échos en provenance de la province minière du Sud du pays, le Katanga, planchaient sur plus de scepticisme sur l’effectivité du démembrement de cette province, dont certains ténors ne pouvaient et n’acceptaient l’imaginer un seul instant.
Ces réactions négatives ont fait le tour du pays a telle enseigne que d’autres provinces devenaient hésitantes prenant pour exemple la province natale du Chef de l’Etat, soupçonnée de tous, pourvu que le Katanga reste debout dans ses frontières traditionnelles.
Devant tous ces remues-ménages, le Président de la République a dépêché au Katanga, un de ses Conseillers politiques, au titre d’Envoyé spécial pour procéder sur terrain, à l’évaluation politique et sécuritaire dans chaque ancien district de cette ex-province, aussi tâter l’état d’esprit de la population en rapport avec l’installation de nouvelles provinces et avec le calendrier électoral.
Du 28 mars au 1er avril 2015, l’Envoyé spécial du Chef de l’Etat s’est successivement rendu à Kalemie, Chef-lieu de la nouvelle province du Tanganyika, à Kamina, Chef-lieu de la prochaine province de Haut Lomami, à Kolwezi, Chef-lieu de la province de Lualaba et naturellement à Lubumbashi, Chef-lieu de la province du Haut-Katanga. Au cours de dette tournée, rapporte-t-on, les hommes et les femmes des entitées visitées se sont exprimés sans tabou sur le découpage territorial. A leurs yeux, cette nouvelle division politico-administrative de l’ex-Katanga devrait permettre d’impulser le développement de leurs espaces dont les Chefs-lieux, en l’occurrence Kalemie et Kamina font figure de parents pauvres.

 

DES INFRASTRUCTURES, UN ALIBI
Ceux qui boudent la réforme administrative, démocratie oblige, fondent pour la plupart leur argumentaire sur les infrastructures obsolètes si pas inadaptées dans les nouvelles provinces, pour abriter avec éclat les administrations provinciales.
Cette préoccupation, certes pertinente, se veut plutôt un leitmotiv pour les opinions favorables qui estiment qu’il va falloir bosser dur pour relever ce défi du développement infrastructurel.
Les exemples de la Province du Maniema, jadis un district, ainsi que des anciennes cités-rurales de Butembo ou Beni devenues aujourd’hui presque des villes « lumières », sont autant de cas qui réconfortent l’idée du sérieux dans le choix des animateurs devant diriger ces nouvelles provinces et innover là où les sceptiques ne cessent de claquer les doigts.
Du reste, les provinces du Tanganyika, du Haut-Lomami et du Lualaba disposent des installations, pas de moindre, pour abriter toutes les administrations provinciales partant des Assemblées Provinciales, Gouvernorat aux résidences de principaux dirigeants en l’occurrence le Président des Assemblées Provinciales et les Gouverneurs de Province. D’après une source locale, les interlocuteurs de l’envoyé spécial du chef de l’Eta lui ont indiqué les différents bâtiments susceptibles d’accueillir les institutions provinciales.
Comme quoi, la balle est maintenant dans le camp du Pouvoir central.

Jacques ASSANI Correspondance particulière / forum des as

 

 


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

FÉLIX TSHISEKEDI ULTRA FAVORI POUR SUCCÉDER À SON PÈRE

FÉLIX TSHISEKEDI ULTRA FAVORI POUR SUCCÉDER À SON PÈRE

Libye : ouverture d'une enquête sur la vente des migrants

Libye : ouverture d'une enquête sur la vente des migrants

Libye: plus de 20.000 migrants retenus de force à Sabratha

Libye: plus de 20.000 migrants retenus de force à Sabratha

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

21 November 2017
La revue de Presse de ce mardi 21 novembre 2017

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom