Lundi  10 decembre 2018 23:44
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

"Je veux être le président qui protège les Congolais ", a affirmé vendredi 30 novembre 2018, Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka, à la présidentielle du 23 décembre. Lors de la présentation de son programme "Pour un Congo digne et prospère " axé sur dix mesures, il a aussi promis de " faire régner la paix et la sécurité au Congo".

Martin Fayulu promet également de s’investir pour la prospérité des Congolais, pour égrener ses 10 mesures "décisives qui vont radicalement changer la RDC", pendant ses 100 premiers jours comme Président de la République.
Lire, ci-joint, l’intégralité du programme de Fayulu. FDA

MON APPEL AU PEUPLE CONGOLAIS
« Assumons nos responsabilités »
Mes très chers compatriotes,

Le plan tant décrié de la balkanisation de notre pays, appuyé par la stratégie de conquête et de recolonisation de la RDC, bénéficiant des soutiens des pions nationaux tapis dans les institutions illégitimes du pays, est aujourd’hui dans sa phase critique. Chaque jour, chacun de nous est témoin des affres subis par notre peuple. Et chaque jour, nous sommes tous témoins des actes de déstabilisation visant la liquidation de notre pays, que commettent ceux-là mêmes qui sont censés le protéger.
Jamais dans l’histoire de notre pays, les circonstances n’avaient exigé de chacun de nous de prendre la mesure du danger que court la patrie et d’agir avec foi et courage pour la sauver. C’est le combat de notre génération. Elle doit l’assumer ou s’effacer.
Dès lors, c’est un sacrilège que d’être indifférent à ce qui se passe actuellement dans notre pays. Aucun Congolais digne de ce nom n’a le droit de démissionner de ses responsabilités et de ses devoirs envers la nation.
Nous ne pouvons pas abandonner le Congo, décréter le sauve-qui-peut pendant que le bateau congolais est en train de prendre l’eau de toute part !
Au contraire, nous avons le devoir commun de prendre notre destin en main, et de faire en sorte que notre peuple s’enferme sans jamais la quitter dans la vision de nos pères fondateurs, à savoir : « bâtir un pays plus beau qu’avant, dans la paix ! ». C’est elle que nous devons établir en doctrine, en tradition, et qui nous permettra de ne pas défaillir en tant que communauté et société, de ne pas succomber à la lassitude, à l’usure du temps.
Par conséquent, il est du devoir de tout Congolais, là où il se trouve, d’être vigilant, de dénoncer tout acte de sabotage contre notre pays et d’agir efficacement pour mettre l’ennemi hors d’état de nuire. Car, en pareilles circonstances, il n’y a pas de place à l’hésitation, aux tergiversations ou à la peur. Le sacrifice ne sera jamais trop grand pour sauver la patrie en danger.
Le moment est donc venu pour chacun de nous de se lever et de prendre ses responsabilités. C’est à cette condition que nous pourrons prétendre mériter de la patrie et jouir de nos droits avec fierté. 
Moi, votre compatriote et votre humble serviteur, je prends mes responsabilités et je décide de me présenter à l’élection présidentielle pour solliciter vos suffrages afin de devenir le Président de la République. Mon seul et unique but est de bâtir une nation libre et prospère, pour que le Congo cesse d’être la risée du monde.

LES 10 MESURES DU PREMIER MOIS DE MA PRESIDENCE

Je veux être le Président qui protège les Congolais, qui fait régner la paix et la sécurité au Congo et qui s’investit pour la prospérité des congolais.

TROIS MESURES DECISIVES
1. Le camp Kokolo déménage, de Kinshasa à Béni.
2. Je veux créer, au sein des Forces Armées Congolaises, une « Force Spéciale d’intervention Militaire d’Elite » (FOSIME), qui va s’installer au nouveau « Camp Kokolo de Béni »
3. Je veux, en extrême urgence, mettre sur pied et déployer, tout le long des frontières de l’est du pays, des « Unités de Surveillance des Frontières et d’Alerte » (USUFA)

L’URGENCE DIPLOMATIQUE

4. Je veux réclamer, toutes affaires cessantes, une réunion spéciale du Conseil de sécurité des Nations Unies pour poser deux questions au monde :
- Tous les jours, au nez et à la barbe des Casques Bleus, les rebelles venus de l’étranger sèment la terreur au Congo, tuent et décapitent les Congolais sans crainte de représailles. Tous les jours, ils violent les jeunes filles, leurs mamans et même leurs grands-mères. A quand une réaction de choc des forces des Nations Unies pour éradiquer de manière définitive toutes ces rébellions qui gangrènent l’est de notre pays ?
- Pourquoi, dans l’indifférence mondiale, la République Démocratique du Congo est le seul pays au monde à être victime des rebelles étrangers qui ne font jamais la rébellion dans leur pays ?

UNE EXIGENCE
5- Je veux exiger du Conseil de Sécurité, conformément au Chapitre 7 de la Charte des Nations Unies, la mise en place non seulement d’un « Plan d’éradication complète de toutes les rebellions qui déstabilisent l’est du pays », mais aussi un « Programme ferme et précis de rapatriement forcé de tous les rebelles étrangers vers leur pays d’origine ».

LA PRIORITE NATIONALE
6. Ituri, Béni, Butembo vont être déclarés « territoires sinistrés en situation d’extrême urgence nationale. Aussi, je veux réquisitionner tous les moyens de l’Etat et solliciter les appuis les plus forts des partenaires internationaux pour engager une riposte de choc en vue d’éradiquer définitivement « la maladie à virus d’Ebola ».
PAR DEVOIR DE MEMOIRE ET AU NOM DE LA JUSTICE
7. Je veux créer une « Cour Pénale Spéciale pour la République Démocratique du Congo ». Cette Cour sera instituée pour connaître principalement des crimes de génocide, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité perpétrés en République Démocratique du Congo depuis 2001. 
Cette Cour comprendra 5 organes principaux :
• le Siège avec des Magistrats congolais et Internationaux répartis au sein des chambres d’Instruction, d’Accusation Spéciale, d’Assises et d’Appel ;
• le Parquet avec un Procureur Spécial International secondé par un Procureur Spécial Adjoint congolais, assistés par au moins par un substitut Congolais et un autre substitut international ;
• le Greffe composé d’un Greffier en chef congolais et d’un Adjoint International ;
• les Officiers aguerris de Police Judiciaire (OPJ)
• Et un corps spécial d’avocats.
Principale mission de cette Cour Pénale Spéciale : poursuivre tous les auteurs de crimes commis dans le Grand Kivu, dans le Kasaï, dans le nord du Katanga, dans le Kongo Central et partout ailleurs en RDC, en déclarant ces crimes imprescriptibles et insusceptibles de grâce ou d’amnistie.

MON PLUS GRAND ENGAGEMENT
8. Dès mon entrée en fonction, Je décrète « L’Etat d’Urgence Agricole », pour que plus aucun Congolais ne meurt de faim endéans un an. Ainsi, tous les moyens de l’Etat et toutes les activités de la République seront réquisitionnés pour faire disparaître à jamais la faim et la malnutrition au Congo.

UNE NECESSITE NATIONALE

9. Je veux ordonner « Programme de Correction des contrats miniers et pétroliers » 
Objectifs : 
-  Imposer le principe du « Privilège national en matière de sous-traitance minière et pétrolière » ;
-  Exiger l’implication des exploitants miniers dans la construction des infrastructures routières, ferroviaires, aéroportuaires et portuaires liées à la bonne marche de leurs exploitations ; 
-  Prescrire « le devoir citoyen et écologique des entreprises minières et pétrolières ». C’est-à-dire : requérir leur contribution dans le relèvement social, entrepreneurial, économique, éducatif et culturel des communautés qui environnent leurs exploitations, ainsi que leur obligation à entreprendre des exploitations respectueuses et protectrices de l’environnement.
Pour mettre fin aux antivaleurs, forger le nouvel esprit du service public et façonner le nouvel homme congolais
10. Je veux mettre sur pied un « Tribunal de la Probité Publique ». Ce tribunal sera une spécialisation judicaire entièrement vouée à la lutte contre la corruption, le détournement des deniers publics, les abus de pouvoir ainsi que toutes les malversations ou fraudes commises par des privés, des agents de l’Etat ou des responsables politiques. Kinshasa 30 Novembre 2018

Avec Forum des As

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

Kabila : "Nous voulons des élections sans violences"

Kabila : "Nous voulons des élections sans violences"

EN CAMPAGNE DANS LA PROVINCE DU KWANGO SHADARY S’OFFRE UN BAIN DE FOULE SUR 7 KMS À KENGE

EN CAMPAGNE DANS LA PROVINCE DU KWANGO SHADARY S’OFFRE UN BAIN DE FOULE SUR 7 KMS À KENGE

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

10 December 2018
La revue de Presse de ce lundi 10 decembre 2018

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom