Imprimer
Affichages : 242

La RD Congo a décroché une belle victoire face au Zimbabwe ce dimanche  30 juin(4-0) lors du troisième et dernier match de poule dans le groupe A. Bien aidés par un gardien adverse peu inspiré, les Congolais ont inscrits leurs premiers points du tournoi et soigné leur différence de buts. Ils gardent un (mince) espoir de faire partie des meilleurs troisièmes et de se qualifier en huitièmes de finale.

Le « petit derby » du Caire entre la RDC et le Zimbabwe, qui logent dans le même hôtel, a tourné à l’avantage des Congolais. C’est une belle victoire acquise au terme d’un match qu’ils n’ont toujours pas maîtrisé mais où ils ont été très efficaces et réalistes. Ce qui leur avait fait défaut depuis le début du tournoi. Pour l’ouverture du score, ils n’ont même pas eu besoin de forcer leur talent, le gardien zimbabwéen s’est chargé de les mettre surs de bons rails. Quatrième minute : après un coup franc provoqué par le capitaine Youssouf Mulumbu, Jacques Maghoma cadre sa tentative, Chipezeze commet une faute de main et permet à Bolingi, à l’affût, de marquer de près de la tête.

Les Congolais ne pouvaient rêver d’une meilleure entame et le public d’un but qui allait libérer les 22 joueurs. Obligé de gagner également pour avoir une chance de se qualifier en huitièmes de finale, le Zimbabwe reprend le fil du match. Les Warriors dominent sans être menaçants. C’est les Congolais même qui vont se montrer dangereux par Bakambu sur une belle reprise à la trajectoire flottante qui lèche la transversale adverse (22e).

 

Les fausses notes d’Elvis

L’ancien joueur de Villarreal insiste. Sur une ouverture d’Issama, Bakambu, à la limite du hors-jeu, s’en va défier Chipezeze et marque d’un extérieur du droit en force. Le Zimbabwe est K.O et voit la qualification s’éloigner. D’autant plus que quatre minutes après le but de Bakambu et après une énorme occasion de Munetsi, Chadrack Akolo rate inexplicablement la balle du 3e but dans les pieds.

Cédric Bakambu se fait faucher dans la surface de réparation par le gardien zimbabwéen Chipezeze.RFI/Pierre René-Worms

Le Congo va faire le break en seconde période grâce encore à Bakambu qui transforme un penalty après une faute sur lui de Chipezeze (63e). Le gardien de Baroka (Afrique du Sud) va encore être l’acteur principal de cette rencontre en étant responsable une nouvelle fois du quatrième but. Sur une frappe de Meshack, il relâche le ballon dans les pieds d’Assombalonga (77e) qui se fait un plaisir de marquer et de danser le « fimbu » devant ses supporters.

La RDC a réussi sa mission du jour : gagner, et si possible sur une large victoire, pour espérer faire partie des meilleurs troisièmes. Il faudra maintenant attendre la fin des matches de la troisième journée, mardi, pour savoir.

avec Rfi