Dimanche  26 septembre 2021 15:13
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

AFRIQUE

L'actualité de la semaine en Afrique

En Somalie, des familles sont en quête d’explications quant à la disparition de soldats qui sont partis se former en Érythrée. Selon certaines informations, des cadets auraient été secrètement déployés au Tigré lors de l’opération militaire lancée par l'Ethiopie en novembre dernier. Le régime d'Asmara est l'ennemi juré du TPLF depuis la guerre ayant opposé l'Érythrée et l'Éthiopie entre 1998 et 2000, au temps où le tout-puissant parti tigréen contrôlait tous les leviers du pouvoir à Addis Abeba.

L'affaire suscite l'émotion en Somalie et la pression monte pour expliquer le sort des disparus, dans un pays qui se prépare à des élections tendues, déjà plusieurs fois reportées. Les familles ont saisi les parlementaires : la commission des Affaires étrangères a écrit au chef de l'État somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed, surnommé "Farmajo", pour s'enquérir du "nombre de soldats formés en Érythrée" et savoir "quand ils doivent rentrer au pays".

Selon un analyste de la région, l'envoi au Tigré d'un petit contingent de soldats somaliens entraînés par l'Érythrée est plausible, Asmara ayant déjà utilisé des soldats étrangers placés sous son autorité pour servir ses propres intérêts."Le président a prêté serment pour servir la nation. Cela veut dire qu’il doit répondre à nos préoccupations. Nous voulons savoir si nos enfants sont encore en vie ou morts. S'ils sont encore en vie, il doit nous permettre de communiquer avec eux", déclare Faduma Moallim Abdulle, mère dont le fils a été envoyé en Érythrée.

Des récits qualifiés de "propagande" par le ministre somalien de l'Information, Osman Abukar Dubbe"Il n'y a pas eu de troupes somaliennes combattant au Tigré et le gouvernement éthiopien n'a fait aucune requête en ce sens", a-t-il assuré le 19 janvier.

L'ancien chef adjoint du renseignement somalien, Abdisalam Guleid, assure pour sa part que la Somalie a bien pris part au conflit. "Les responsables éthiopiens m'ont confirmé avec beaucoup d'inquiétude que le gouvernement érythréen avait déployé des cadets somaliens, en précisant qu'ils ne savent pas s'il existe un accord entre les deux pays sur cette question. Ils ont également déclaré que de nombreux soldats somaliens ont été tués sur place. Les officiels éthiopiens m'ont dit que 370 soldats somaliens ont été tués".

La pression monte dans le pays alors que le gouvernement somalien nie toujours toute implication au Tigré. Le conflit a fait plusieurs morts mais un bilan précis est toujours impossible à établir. Dès novembre, certains observateurs redoutaient une potentielle régionalisation de ce conflit, susceptible de déstabiliser la Corne de l'Afrique.

Mi-janvier, le gouvernement éthiopien a réfuté la présence de troupes somaliennes au Tigré et continué de nier l'implication de l'Érythrée voisine à ses côtés, malgré les forts soupçons de la communauté internationale et d'organisations humanitaires.

Africa News

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

À la une

les plus lus

Un "pasteur "sud-africain fait manger des serpents vivants à ses fidèles

Un "pasteur "sud-africain fait manger des serpents vivants à ses fidèles

Angola: raid contre la secte de Kalupeteka

Angola: raid contre la secte de Kalupeteka

Burundi : remous à Bujumbura

Burundi : remous à Bujumbura

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

21 September 2021
La revue de presse de ce mardi 21 septembre 2021

La Vidéo de la Semaine

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom