Lundi  18 octobre 2021 11:17
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

AMÉRIQUES

L'actualité de la semaine en Amerique

Une juge de Vancouver a remis en liberté la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, et clôturé la procédure d'extradition, vendredi 24 septembre. La fille du fondateur du géant chinois des télécoms avait été arrêtée fin 2018 et vivait en liberté surveillée au Canada, alors que les États-Unis voulaient la juger pour « fraude bancaire ». Après un accord Washington-Huawei, Meng Wanzhou a pu quitter le Canada. De son côté, la Chine a libéré les Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor.

C'est la fin, pour Meng Wanzhou, d'une escale bien plus longue que prévu au Canada. Le 1er décembre 2018, la directrice financière de Huawei est arrêtée à l'aéroport de Vancouver, à la demande des autorités américaines. Elle est accusée d'avoir menti pour contourner les sanctions américaines contre l'Iran, de « complot » et de « fraude bancaire ». Son arrestation marque une étape de plus dans les tensions entre les États-Unis et la Chine, symbolisées notamment par la défiance américaine à l'égard du géant Huawei.

Depuis, la justice canadienne a refusé à plusieurs reprises des demandes de remise en liberté de Meng Wanzhou, en dépit des avertissements de Pékin à Ottawa. Mais la situation s'est débloquée ce vendredi 24 septembre, quand un accord a été trouvé entre les États-Unis et la Chine. Un tribunal de New York a entériné l'entente entre les autorités américaines et Huawei. Une entente qui permet de suspendre jusqu’en décembre 2022 les poursuites américaines contre elle, et annule donc les demandes d’extradition à son endroit.

À l'issue d'une courte audience devant la Cour suprême de Colombie-Britannique vendredi, en présence de la directrice financière, la juge Heather Holmes a « signé l'ordre de remise en liberté ». Meng Wanzhou a tenu un point presse rapide après l'audience et en a profité pour remercier la juge et tous ses soutiens : « Au cours des trois dernières années, ma vie a été bouleversée. C'était une période perturbante en tant que mère, femme et cadre d'entreprise. » Elle a ensuite quitté le territoire canadien pour retourner en Chine.

Les Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor libérés par la Chine

Apparemment, les États-Unis et la Chine négociaient cet accord depuis plusieurs mois, indique notre correspondante au Québec, Pascale Guéricolas. Peu après que la dirigeante de Huawei Meng Wanzhou a quitté le Canada pour la Chine, le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé que les deux Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor, détenus en Chine depuis fin 2018, avaient été libérés et étaient en route pour le Canada.

« Michael Kovrig et Michael Spavor ont quitté l’espace aérien chinois, en route vers la maison. » Le premier ministre Justin Trudeau a pris tout le monde par surprise vendredi soir en annonçant la libération de ces deux Canadiens accusés d’espionnage et emprisonnés par la Chine.

L'accord entre les États-Unis et la Chine menant à la levée de la demande d’extradition qui pesait sur Meng Wanzhou au Canada a eu un effet immédiat sur les deux prisonniers dont la cause tient à cœur aux Canadiens comme le rappelle Justin Trudeau : « D’un bout à l’autre de ce pays, vous avez été là, en train de garder ces deux Michael dans vos pensées, dans vos prières, et vous avez démontré qu’on est là, les uns pour les autres, quand on est dans des moments de difficulté. »

Il faudra voir comment, dans les prochains mois, le Canada et la Chine renouent des relations diplomatiques normales après cet épisode plutôt houleux

 

RFI

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Articles similaires

search

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

À la une

Les articles les plus lus

Le richissime Donald Trump se lance dans la course à la Maison-Blanche

Le richissime Donald Trump se lance dans la course à la Maison-Blanche

Meurtre d’un homme noir par un policier blanc aux Etats-Unis : « Et s’il n’y avait pas eu de vidéo ? »

Meurtre d’un homme noir par un policier blanc aux Etats-Unis : « Et s’il n’y avait pas eu de vidéo ? »

ETATS-UNIS:Hillary Clinton pourrait annoncer sa candidature à la présidentielle ce dimanche

ETATS-UNIS:Hillary Clinton pourrait annoncer sa candidature à la présidentielle ce dimanche

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

11 October 2021
La revue de presse de ce lundi 11 octobre 2021

La Vidéo de la Semaine

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom