Lundi  3 octobre 2022 12:38
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

EUROPE

L'actualité de la semaine en Europe

Les drones jouent un rôle important dans la guerre en Ukraine. Ils sont utilisés par les deux camps pour des opérations de reconnaissance, des tirs de missiles ou des largages de bombes.

 

Washington croit que Moscou s'est tourné vers l'Iran afin d'obtenir des centaines de drones pour soutenir son effort de guerre en Ukraine, a dévoilé le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan.

Nos renseignements indiquent que le gouvernement iranien s'apprête à livrer à la Russie jusqu'à plusieurs centaines de drones, dont des appareils de combat, dans un délai très court, a-t-il expliqué lundi lors d'un point presse à Washington.

Ces informations indiquent également que l'Iran se prépare à former les forces russes au maniement de ces drones et les premières séances de formation devaient commencer dès début juillet, a ajouté M. Sullivan, soulignant qu'il ignorait si des drones avaient déjà été livrés par Téhéran.

Selon le conseiller à la sécurité nationale du président Joe Biden, il s'agit là d'une preuve que les bombardements écrasants de la Russie en Ukraine, qui l'ont amenée à consolider ses gains dans l'est du pays ces dernières semaines, ont un coût pour le maintien de ses propres armes.

M. Sullivan a également souligné que l'Iran avait fourni des drones similaires aux rebelles houthis du Yémen pour attaquer l'Arabie saoudite, avant qu'un cessez-le-feu ne soit conclu plus tôt cette année.

Téhéran a réagi mardi à ces allégations affirmant qu'aucun développement particulier n'était intervenu dans la coopération technologique entre la Russie et l'Iran.

La coopération technologique date d'avant les évènements en Ukraine et il n'y a eu aucun développement particulier dans ce domaine récemment, a déclaré un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, sans mentionner les drones.

Il a rappelé que la position de Téhéran est claire et a été maintes fois exprimée officiellement. L'Iran, a-t-il dit, est contre la guerre en Ukraine et appelle à une solution politique, tout en dénonçant l'origine de cette crise due, selon Téhéran, à la volonté d'expansion des États-Unis et de l'OTAN.

Les drones ont joué un rôle important depuis le début de l'invasion russe le 24 février, pour les opérations de reconnaissance, les tirs de missiles ou les largages de bombes. Tant les Ukrainiens que les Russes en utilisent.

La révélation de M. Sullivan survient à la veille du voyage du président Biden en Israël et en Arabie saoudite, où le programme nucléaire de l'Iran et ses activités jugées malveillantes dans la région seront un sujet de discussion clé.

Les deux alliés américains ont refusé de se joindre aux efforts mondiaux visant à punir la Russie pour son invasion de l'Ukraine en raison de leurs intérêts nationaux.

L'analyste militaire Samuel Bendett du groupe de réflexion CNA a déclaré que le choix de l'Iran par la Russie comme source de drones est logique, car au cours des 20 dernières années, l'Iran a perfectionné sa force de combat de drones. Leurs drones ont participé à plus de combats que ceux des Russes.

Ils sont les pionniers des drones kamikazes, une catégorie de système d'arme aérienne dans laquelle la munition attend autour de la zone cible pendant un certain temps et n'attaque que lorsque la cible est localisée. Il s'agit du même type de drone que le Switchblade, que les États-Unis ont fourni à l'Ukraine.

L'Iran a fait ses preuves en matière de vol de drones sur des centaines de kilomètres et d'atteinte de leurs cibles, a ajouté M. Bendett, notamment en pénétrant les défenses aériennes fournies par les États-Unis et en frappant des raffineries de pétrole saoudiennes.

Il estime que les drones iraniens pourraient être très efficaces pour frapper des centrales électriques ukrainiennes, des raffineries et autres infrastructures importantes.

M. Bendett a souligné qu'avant la guerre en Ukraine, la Russie avait obtenu une licence pour la technologie des drones pour son drone Forpost auprès d'un fournisseur expérimenté : Israël. L'État juif étant resté neutre dans le conflit russo-ukrainien, cette source n'est plus disponible pour Moscou.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a annoncé mardi que le président russe Vladimir Poutine se rendrait en Iran la semaine prochaine pour participer à une réunion des chefs d'État garants du processus de paix en Syrie. Il s'agira du deuxième déplacement de M. Poutine à l'étranger depuis le lancement de son offensive en Ukraine.

Radio Canada

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Info en Direct


search

À la une

les plus lus

Mistral : l’Egypte et l’Arabie saoudite candidates au rachat des navires (le monde)

Mistral : l’Egypte et l’Arabie saoudite candidates au rachat des navires (le monde)

Raul Castro au défilé du 9 mai à Moscou

Raul Castro au défilé du 9 mai à Moscou

Retrait du Traité FCE: Moscou envoie un signal à l’Otan

Retrait du Traité FCE: Moscou envoie un signal à l’Otan

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

14 September 2022
La Revue de Presse de ce 14 septembre2022

Les crimes oubliés en RDC

À quand la déclaration de l'état de Guerre en RDC

Le Panafricaniste Kemi Seba parle du criminel Kagame et de la RDC

RDC:les nouvelles recrues des FARDC veulent en finir avec les agressions récurentes du Rwanda

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom