Attendu ce mardi à Kinshasa pour un séjour de 48 heures sur le sol congolais, le secrétaire d'État américain Anthony Blinker s'est exprimé à RFI.

Interrogé si son pays va sanctionner le Rwanda, comme l'exige Kinshasa après la publication du rapport onusien, Blinker a carrément répondu par la négation.

Les Etats-Unis entendent plutôt, selon lui, «soutenir les efforts entamés par la SADC, l'initiative de Nairobi» pour «faire baisser la tension et la violence».

«Je vais m'entretenir à la fois avec la RDC et le Rwanda pour essayer d'aider ceux qui veulent mettre fin au conflit. Je vais surtout soutenir les initiatives et les efforts africains, y compris celui du Président sortant du Kenya Uhuru Kenyatta pour le processus de Nairobi, pour essayer de trouver une solution pacifique pour l'Est du Congo. Surtout pour nous, voir comment être utile pour éviter ces violences non seulement continuent mais s'accentuent».

Après Kinshasa, le chef de la diplomatie américaine va aller à Kigali pour une rencontre avec Paul Kagame.

Socrate Nsimba / digitalcongo.net