Samedi  10 decembre 2022 04:30
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Après une visite dans les provinces sous état de siège dans l’est de la RDC du Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, la société civile a de nouveau exigé la levée du dispositif. Le chef du gouvernement a promis des « décisions rapides ».

 

En Ituri, accompagné de six ministres et quelques élus, le Premier ministre a recueilli les mêmes revendications qu’il y a cinq mois. La société civile, représentée par Dieudonné Losa lors des consultations, espère une levée imminente de l’état de siège dans les provinces d’Ituri et du Nord-Kivu. « Ce serait de la mauvaise foi de la part du gouvernement si on ne levait pas l’état de siège. Depuis trois mois, nous ne constatons pas la présence des militaires sur le terrain, il n’y a jamais d’opérations militaires comme telles. Dans la pratique, il n’y a pas d’état de siège, nous attendons donc qu’on le lève officiellement », estime le représentant. 

Aucun délai ne leur a été communiqué, même chose au Nord–Kivu. La société civile, dont John Banyene est le président provincial, estime qu'il n'y a pas eu de performances militaires ces 15 derniers mois. « Il est question de renforcer l’armée, de lui donner les moyens suffisants, mais il ne faut pas embrouiller l’armée avec l’administration, la politique et les opérations. On doit laisser l’armée faire seule les opérations pour assurer l’intégrité territoriale et ne pas déranger les militaires avec autres choses », estime-t-il.  

Après son déplacement de quatre jours, le Premier ministre a néanmoins cédé face aux revendications des organisations locales sur le couvre-feu en vigueur depuis deux ans à Goma et a promis des « décisions rapides ». « Nous avons discuté avec le gouverneur militaire et donné une indication pour qu’il puisse très vite réunir le conseil de sécurité et voir les modalités pour lever le couvre-feu », a-t-il assuré.

Pour le Premier ministre, toutes les revendications feront l’objet des décisions rapides de Kinshasa. Des décisions qui ont été retardées par la résurgence du M23.

Rfi

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Articles similaires

Info en Direct


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Le ministre britannique des Affaires étrangères critiqué pour son silence sur les rebelles rwandais derrière le massacre

Le ministre britannique des Affaires étrangères critiqué pour son silence sur les rebelles rwandais derrière le massacre

La France, «horrifiée» par les massacres en RDC, appelle à la fin des combats

La France, «horrifiée» par les massacres en RDC, appelle à la fin des combats

Massacre en RDC: la Belgique appelle le Rwanda «à cesser toute assistance» au M23

Massacre en RDC: la Belgique appelle le Rwanda «à cesser toute assistance» au M23

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

14 September 2022
La Revue de Presse de ce 14 septembre2022

Les crimes oubliés en RDC

À quand la déclaration de l'état de Guerre en RDC

Le Panafricaniste Kemi Seba parle du criminel Kagame et de la RDC

RDC:les nouvelles recrues des FARDC veulent en finir avec les agressions récurentes du Rwanda

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom