Imprimer
Affichages : 666

Après près d’un mois d’accalmie, un nouveau cas confirmé de  maladie à virus Ebola a été enregistré mardi 7 janvier, à Beni, au Nord-Kivu. C’est ce qu’a indiqué l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son dernier bulletin.
Le malade est un homme de 40 ans qui avait été en contact avec une personne décédée d’Ebola fin décembre, signale l’agence Onusienne.

« Ce nouveau cas signalé à Beni est lié à une chaîne de transmission qui a pris naissance dans l’aire de santé d’Aloya, dans la zone de santé de Mabalako », selon l’OMS dans son dernier bulletin daté de jeudi 9 janvier.
Au total, douze nouveaux cas confirmés ont été signalés du 1er au 7 janvier 2020 dans la flambée actuelle de maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Outre celui de Beni, les cas confirmés la semaine dernière ont été signalés dans neuf aires de santé de quatre zones sanitaires, notamment sur deux foyers importants : Butembo (5 cas) et Mambasa (4 cas). Il y a également deux cas à Mangina.

Au cours des 21 derniers jours (18 décembre 2019 au 7 janvier 2020), 41 cas confirmés ont été signalés dans 13 secteurs de six zones sanitaires actives dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Mabalako recense plus de la moitié avec 20 cas, signale l’OMS.

« La zone de santé de Mabalako reste le principal point chaud de la flambée, avec 49% des cas confirmés signalés au cours des 21 derniers jours », a souligné l’OMS qui fait état aussi de 9 cas à Butembo, Kalunguta (5 cas), Mambasa (4 cas), Katwa (2 cas), et un cas à Beni.

Déjà 2.235 morts

Bien que la majorité des cas (31) soient liés à des chaînes de transmission connues, la réintroduction de la maladie dans des zones sanitaires à forte densité de population qui ont été précédemment éliminées, comme les zones sanitaires de Butembo, Katwa et Beni, suscite les inquiétudes des organismes humanitaires.
Selon l’OMS, les sources d’exposition de cinq nouveaux cas signalés dans la zone de santé de Kalunguta et de quatre nouveaux cas signalés dans la zone de santé de Mambasa au cours des 21 derniers jours font actuellement l’objet d’une enquête.

A la date du 7 janvier 2020, un total de 3.392 cas d’Ebola ont été signalés, dont 3.274 cas confirmés et 118 cas probables, parmi lesquels 2.235 cas sont décédés.
Sur le total des cas confirmés et probables, plus de la moitié sont des femmes (1.903) alors que les enfants de moins de 18 ans représentent le tiers (956 cas). Ebola a également touché 169 des travailleurs de la santé, soit 5% de tous les cas signalés en RDC.

Par GKM / tempête des tropique