Si les résultats de l’enquête aident les sociétés brassicoles à prendre de  nouvelles options, l’État peut également s’en saisir pour mettre en œuvre des politiques plus efficientes de lutte contre toute forme d’abus dans la consommation d’alcool.

En République démocratique du Congo, les jeunes restent les plus grands consommateurs de l’alcool. Cibles des sociétés brassicoles, ils font l’objet d’un regain d’attention auprès des principaux acteurs de la vie nationale.

En provinces, le phénomène de la consommation d’alcool a pris une certaine envergure à cause de la pauvreté des parents, la démission des autorités publiques et le manque de programme sur l’encadrement de l’enfant. Une ville comme Mbandaka, la capitale de l’Équateur, a vu monter en flèche une nouvelle catégorie de consommateurs d’alcool : les enfants.

Depuis 2020, la montée de la covid-19 a conduit également à des changements majeurs dans les habitudes de consommation des Kinois. La nouvelle tendance privilégie désormais des rubriques comme l’alimentation (43 %), les frais de communication intégrant les unités et l’internet (19 %) et la santé (13 %).

Dans son étude sur la consommation des boissons alcoolisées par les Kinois, Target aborde une question centrale dans la vie de la nation. Il s’agit bel et bien d’une étude qualitative portant sur les jeunes hommes et femmes âgés de 18 à 35 ans et consommant régulièrement les boissons alcoolisées. « Cette enquête fournit beaucoup de renseignements sur le comportement de la jeunesse kinoise face aux boissons alcoolisées ». Au regard des résultats des focus group, Target juge l’étude utile tant pour les opérateurs du secteur brassicole que les acteurs des organisations non gouvernementales et du monde associatif, ainsi que les décideurs politiques.

Quatre renseignements clés sur les jeunes Kinois face à l’alcool

La première information concerne le rôle de l’alcool auprès des jeunes. Target a identifié au moins cinq rôles, dont la détente, l’assouvissement des besoins sexuels et le plein de tonus. Après une journée remplie de stress ou pour réaliser des tâches les plus exigeantes physiquement, les jeunes se tournent vers l’alcool.

La deuxième information touche la question de l’accès à l’alcool. A Kinshasa, les cinq endroits où les jeunes consomment le plus d’alcool sont les bars, les terrasses, les Lounge bars, les boîtes de nuit et la maison.

L’étude donne aussi les moments propices que choisissent les jeunes pour boire et les raisons qui les poussent à boire à tel ou tel autre moment de la journée ou de la soirée. Enfin, il y a aussi d’autres informations sur les catégories de boissons alcoolisées les plus consommées ainsi que les types de consommateurs, sans oublier les marques d’alcool les plus consommées à Kinshasa.

Dans cette étude, Target présente également tout le contexte culturel du Kinois, et l’évolution de l’environnement d’une manière générale.

Raymond Okeseleke / digitalcongo.net