Jeudi  9 juillet 2020 00:59
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Très remontés, les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont pris position à la permanence du parti à Limete-résidentiel. Pour calmer la furie des « Combattants », Augustin Kabuya a dû les haranguer en leur demandant d’attendre les conclusions de la réunion ad hoc et les échanges avec le chef de l’Etat, chef du parti, qui n’a d’ailleurs autorisé la déchéance de Jean-Marc Kabund.

Au lendemain de la déchéance de Jean-Marc Kabund a Kabund de son piédestal de premier vice-président de l’Assemblée nationale, des militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS- le parti présidentiel) se sont donné rendez-vous au siège du parti sur 10ème rue Limete-Résidentiel. Objectif : donner une réponse proportionnelle à la décision des élus nationaux, notamment ceux membres du Front commun pour le Congo (FCC) qui ont endossé la pétition en l’absence de son auteur assigné en résidence surveillée par la Cour de cassation pour faux en écriture et usage de faux.

Pour calmer la tempête, le secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuya, a harangué la foule de militants. Pour ce haut cadre, le président de la République, Félix Tshisekedi, n'a pas permis la destitution de son intérimaire à la tête de l'UDPS, Jean-Marc Kabund, du bureau de l'Assemblée nationale.

A en croire Augustin Kabuya, c’est Jeannine Mabunda, présidente de l'Assemblée nationale qui a, quelques heures avant l'ouverture de la plénière sur l'examen de la pétition visant la destitution de Kabund, rencontré le chef de l'Etat. Mais elle n'a pas échangé avec lui sur le sujet.

« Ils ont réalisé leur coup la nuit contre nous. Ceux qui disent que le président de la République était préalablement au courant de la destitution de Kabund sont en train de mentir. Hier, il m’a reçu à 10h00, avant de recevoir Jeanine Mabunda, qu’on ne vous trompe pas qu’il était d’accord avec cette destitution », a-t-il lancé mardi 26 mai devant les combattants réunis au siège de l'UDPS.

Pour ce qui est de l'avenir de la coalition FCC-CACH, après la destitution de Jean-MarcKabund, Augustin Kabuya promet de donner la position du parti après le rapport qu'il va faire au chef de l'État Félix Tshisekedi.

« Le chef de l’Etat m’a demandé de convoquer la réunion et de lui faire rapport. Après je reviendrai vous faire le compte-rendu », a-t-il ajouté.

La base réagit

Sur les 315 députés qui ont pris part au vote, 289 ont voté pour la destitution de Jean-Marc Kabund, 17 contre et 9 abstentions. Seuls, les députés FCC et de LAMUKA ont pris part au vote. Ceux de l'UDPS ont claqué la porte de l'hémicycle, juste après cet incident après qu'une bagarre a éclaté entre députés.

On rappelle que l'UDPS qui qualifie le FCC, son partenaire, "d'hypocrite" a, dans un communiqué signé par son porte-parole en début de ce mois, souligné que la destitution de Jean-Marc Kabund du bureau de l'Assemblée nationale sera synonyme de la fin de la coalition FCC-CACH.

Après la destitution de Jean-Marc Kabund, quelques militants de l'Union nationale de la démocratie et le progrès social (UDPS /Lubumbashi) ont pris en otage une grande partie du quartier Gécamines jusqu'au niveau de leur quartier général à Matshipisha.

L'objectif de cette manifestation est de protester contre la destitution de Jean-Marc Kabund au poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale.

Très en colère, ces militants du mouvement ''Parlement Debout'' ont créé la psychose dans cette juridiction en brûlant des pneus la route principale reliant ce quartier au centre-ville.

La situation reste tendue malgré la présence des hommes en uniforme dépêchés sur place pour s'enquérir de la situation.

A Mbuji-Mayi, la situation a été incontrôlable. Troubles et marches sont rapportés au chef-lieu du Kasaï Oriental. La population a saccagé le gouvernorat et le bureau du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) avant de prendre la direction de l’Etat-major pour la résidence du gouverneur de province.


Pitshou Mulumba /le potentiel

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Colonisation du Congo belge: les «profonds regrets» du roi Philippe de Belgique

Colonisation du Congo belge: les «profonds regrets» du roi Philippe de Belgique

Félix Tshisekedi : « La lutte contre l’impunité et la corruption constituent les éléments centraux de ma stratégie »

Félix Tshisekedi : « La lutte contre l’impunité et la corruption constituent les éléments centraux de ma stratégie »

Affaire interpellation du ministre de la justice : Les ministres CACH se désolidarisent du communiqué du 1er ministre Ilunkamba

Affaire interpellation du ministre de la justice : Les ministres CACH se désolidarisent du communiqué du 1er ministre Ilunkamba

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

10 March 2020
La revue de Presse de ce mardi 10 mars 2020

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom