Dimanche  26 septembre 2021 15:59
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

SPORT

L'actualité sportive de la semaine en RDC

Il est pragmatique, à une réputation d’entraîneur ultra-expérimenté, a conduit l’Egypte à la Coupe du Monde après vingt-huit ans d’attente, etc… Pourtant, après ses deux premiers matchs officiels à la tête des Léopards pour les Eliminatoires de la Coupe du Monde 2022, le bilan d’ Hector Cuper est mitigé. Entre demande de plus de temps, promesses d’amélioration et pression de plus en plus croissante, l’Argentin est-il l’homme par qui viendra la qualification de la RDC à la Coupe du Monde après 47 ans d’attente ?

Les Léopards sont en pleine galère de résultat. Pour relancer la machine enrayée la FECOFA a misé gros sur un technicien dont la carrière parle pour lui. Sur place, l’équipe met du temps pour synchroniser. De ses connaissances limitées sur le football congolais, c’est Dauda Lupemba et les autres membres du staff technique qui ont dressé les premières liste de l’ère Cuper. Entre temps, la fédération lançait une opération séduction avec la bande de Shabani Nonda. Des fruits sont attendus dans les prochains mois, voir les deux prochaines journées face à Madagascar. Yoane Wissa, Samuel Bastien et d’autres expats renforceront la tanière.

En attendant, Cuper a jugé son groupe sur base du temps qu’il a eu avec les joueurs. Et pour à l’entendre évaluer, on dirait qu’il n’en a pas eu carrément.  Jusqu’à la veille du match face à la Tanzanie, certains joueurs n’étaient toujours pas dans le camp de rassemblement des Léopards à Kinshasa. « J’ai vu des améliorations par rapport au premier match (face à la Tanzanie). N’oubliez pas que les entraîneurs ont besoin d’un minimum de temps pour mettre les choses en place. Plusieurs joueurs que je ne connaissais pas sont arrivés seulement la veille de la rencontre face à la Tanzanie. Après ce résultat face au Bénin, je suis donc très satisfait parce qu’on était en face d’une équipe très disciplinée, » s’est montré satisfait Coach Cuper à Cotonou.

Eddy Kanku, analyste sportif, tranche dans le vif sur Radio Okapi « L’entraîneur ne connaît pas suffisamment les joueurs et on pas de combinaison de talents dans l’équipe. Hector Cuper ne maîtrise pas les profils des joueurs congolais, c’est le problème majeur, » déclarait-il à propos de la situation de l’équipe nationale.

« Au-delà de cela, le temps qu’il a eu n’est pas suffisant. L’équipe ne convainc pas sur le terrain. L’entraîneur parle espagnol, les joueurs parlent français et le traducteur es malien. La communication pose problème, sur le terrain vu que Bakambu parle espagnol, c’est lui qui prend le message sur le terrain pour le transmettre aux joueurs. »

Hector Cuper croit au processus et au rêve de Mondial

A 65 ans, Mister Cuper a connu échecs et succès. Ses lointaines exploits avec Valence en Espagne, qu’il a amené deux fois de suite en finale de l’UEFA Champions League, parlent pour lui. Il sait transcender ses joueurs et atteint parfois l’objectif, cas de son expérience en Egypte. Après les rencontres face à la Tanzanie et le Bénin, le coach affirme qu’il connaît mieux son groupe, on a envie de le croire. « Je suis content de deux matchs que nous venons de livrer, la confiance est plus haut. Je suis très optimiste mais maintenant nous aurons le temps de travailler, de superviser les joueurs également. Il y a des choses à ajuster parce que non seulement je dois m’adapter aux joueurs, ils doivent aussi s’adapter à ce que je souhaite mettre en place. Au moins, avec le peu de travail qu’on a pu faire ensemble, on a rempli le contrat. »

Cependant, l’entraineur aura besoin de plus que cela pour sortir l’équipe de sa mauvaise passe. La RDC, depuis mars 2018 n’a gagné que 4 de ses, 26 matchs avec un bilan de 14 matchs nuls et 8 défaites d’après les statistiques de Léopards Info & Stats. Un manque de confiance qui explique cette série noire pour Patrick Julliard, analyste sportif pour Radio Foot Internationale, « La RDC devrait dominer cette poule sans problème, mais cette équipe est en crise depuis quatre ans. Résultat, un groupe effectivement très ouvert même si les chances de Madagascar sont maintenant très réduites. »

Cuper n’est pas sous une épée de Damocles, son contrat jusqu’en juin 2023 lui permet de travailler sereinement pour bâtir son groupe en vue, non seulement de la Coupe du Monde, de la CAN en Côte d’Ivoire. Après quatre matchs sans victoires avec les Léopards, il sait que le temps ne sera plus une excuse lors de la trêve d’octobre. Le public congolais voudra goûter de nouveau au suc du succès, dans un Stade des Martyrs qui revêt sa plus belle robe. Madagascar sera une étape décisive dans la quête d’une rédemption et d’une promesse de rester en lice pour espérer garder le Qatar en ligne de mire. Hector Cuper reste, pour le moment, l’homme de la situation, mais jusqu’à quand ?

Iragi Elisha/Footrdc.com

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

Traduction

Google Translate Widget by Infofru

Author Site Reviewresults

À la une

Les articles les plus lus

Eliminatoires Can-2017: les Léopards de la RDC en stage à Mons

Eliminatoires Can-2017: les Léopards de la RDC en stage à Mons

Foot-Amical: les Léopards à Dubaï pour le match contre l’Irak

Foot-Amical: les Léopards à Dubaï pour le match contre l’Irak

Foot-RDC: le DCMP recrute 6 joueurs professionnels français

Foot-RDC: le DCMP recrute 6 joueurs professionnels français

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

21 September 2021
La revue de presse de ce mardi 21 septembre 2021

La Vidéo de la Semaine

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom