Vendredi  12 juillet 2024 15:36
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Il y a deux ans, le 13 juin 2022, la cité de Bunagana tombait entre les mains du M23, soutenu par le Rwanda. Cette cité frontalière, qui offre un accès direct à l'Ouganda voisin, est considérée comme stratégique sur les plans militaire et économique. La conquête de Bunagana par le M23 avait alors marqué un tournant crucial dans la progression des rebelles. Deux ans après, cette localité est considérée comme le quartier général du mouvement, d'où la plupart de ses communiqués sont désormais émis. Ce deuxième anniversaire correspondait ce jeudi 13 juin à la passation de pouvoir à Kinshasa entre l'ancien et le nouveau ministre de la Défense. La situation de Bunagana n’a pas été directement évoquée.

Sans forcément mentionner Bunagana, le nouveau vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Guy Kabombo Muadiamvita a exprimé son indignation face à l'« humiliation subie par le pays ». Il a souligné les défis majeurs à relever : la reconquête des territoires occupés, le rétablissement de l'autorité de l'État et le retour des populations déplacées.

Aujourd’hui encore, Bunagana est totalement sous l'emprise du M23. La force de la communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC), mandatée pour des opérations offensives, a été invitée par les autorités congolaises à se retirer du territoire. La raison invoquée est la cohabitation jugée trop proche de cette force avec le M23, notamment à Bunagana.

 

L'option militaire privilégiée par Kinshasa

De leur côté, les Forces Armées de la RDC ont tenté de reprendre le contrôle de la zone, sans succès notable. Cependant, grâce à l'implication de la société militaire privée Agemira RDC notamment, les capacités aériennes des FARDC ont été renforcées. Elles ont alors mené des frappes ciblées, utilisant notamment un avion Sukhoï en octobre dernier contre des positions conjointes des combattants du M23 et des militaires rwandais près de Kibumba, le long de la route Rutshuru-Bunagana. 

Malgré ces efforts, Bunagana et ses environs restent sous contrôle rebelle. Aujourd’hui encore, le processus diplomatique stagne, l'option militaire est privilégiée par Kinshasa avec pour objectif prioritaire de libérer la route nationale n°2. 

rfi

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Articles similaires

Info en Direct


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Le gouvernement congolais réagit au récent rapport d'experts de l'ONU mais n'évoque pas le rôle mentionné de l'Ouganda

Le gouvernement congolais réagit au récent rapport d'experts de l'ONU mais n'évoque pas le rôle mentionné de l'Ouganda

Est de la RDC : l’armée rwandaise s’implique désormais directement et de façon décisive, alertent les experts de l’ONU

Est de la RDC : l’armée rwandaise s’implique désormais directement et de façon décisive, alertent les experts de l’ONU

RDC: le soutien de l’Ouganda aux rebelles du M23 pointé par un nouveau rapport des experts de l’ONU

RDC: le soutien de l’Ouganda aux rebelles du M23 pointé par un nouveau rapport des experts de l’ONU

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

31 January 2024
La Revue de Presse de ce 31 janvier 2024

Les crimes oubliés en RDC

Le Panafricaniste Kemi Seba parle du criminel Kagame et de la RDC

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom