Mercredi  21 octobre 2020 19:02
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Au lendemain de la rentrée parlementaire, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a formulé un certain nombre de recommandations aux parlementaires, liées principalement aux prochaines élections censées se tenir en 2023.

Dans une déclaration faite, le jeudi 17 septembre 2020 à Kinshasa, et lue par son secrétaire général, l’Abbé Donatien Nshole, la CENCO exhorte les députés nationaux et sénateurs de « se mettre réellement au service du peuple qui a opté pour le changement ; gérer utilement le temps gérer utilement le temps pour voter des lois qui promeuvent la démocratie plutôt que les intérêts partisans en perspective de la révision de la loi électorale en vue de la dépolitisation de la CENI qui s'avère plus que nécessaire ».

S’adressant particulièrement à la majorité parlementaire, les prélats catholiques demandent aux élus de « veiller à ce que la majorité au Parlement n'abuse pas de sa supériorité numérique pour faire voter des lois peu favorables au progrès de la démocratie dans notre pays (...) La loi de la majorité n'est pas nécessairement synonyme de la vérité ou de raison, ni garantie de cohésion sociale. Une majorité parlementaire, si légale soit -elle, perd sa légitimité quand elle est déconnectée des intérêts et du bien-être du peuple. »

Raison pour laquelle elle les appelle à « adopter avec vigilance les lois justes qui garantissent la tenue des élections, assurer le contrôle de l'exécution du Budget concernant les élections, relayer effectivement les aspirations profondes du peuple au changement et ne pas voter des lois qui ne rencontrent pas le bien du peuple Congolais ».

Dans ce qu'elle a qualifié de rappel de quelques recommandations utiles faites par les archevêques et évêques membres de la CENCO et qui sont encore d'actualité, la CENCO estime que la représentation nationale doit « contrôler sans complaisance les membres du gouvernement et les mandataires de l'État, ne pas chercher à modifier et à tailler sur mesure des individus ou des partis politiques les dispositions de la Constitution, particulièrement celles relatives au mode des scrutins » au moment où certains cadres du FCC se sont dits favorables à l'élection du président de la République par les députés nationaux. (Ci-dessous l’intégralité du message de la CENCO).

Le Potentiel

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Prestation de serment des juges constitutionnels : la société civile demande la dissolution de l’Assemblée nationale

Prestation de serment des juges constitutionnels : la société civile demande la dissolution de l’Assemblée nationale

Serment des juges constitutionnels ce mercredi au Palais du peuple PPRD ou président de la République : un choix difficile pour le Premier ministre

Serment des juges constitutionnels ce mercredi au Palais du peuple PPRD ou président de la République : un choix difficile pour le Premier ministre

PRESENCE DES OFFICIELS A MINEMBWE "UNE PURE COÏNCIDENCE", AFFIRME RUBERWA

PRESENCE DES OFFICIELS A MINEMBWE "UNE PURE COÏNCIDENCE", AFFIRME RUBERWA

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

12 October 2020
Revue de presse de ce lundi 12 octobre 2020

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom