Mercredi  17 octobre 2018 00:04
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Le chef coutumier Kamwena Nsapu

Autant le souligner avec force tout de go. Il y a bien un problème "Kamwena Nsapu " dans le Kasaï central. Une affaire de succession mal gérée qui s’est muée en un mouvement insurrectionnel. Avec comme conséquence la quasi paralysie des activités dans nombre de territoires de la province jusque dans le chef-lieu Kananga et même au-delà de la juridiction " Kamwena Nsapu ".
Le numéro 2 du Gouvernement a dû descendre dans le fourneau kasaïen pour éteindre le feu. A considérer l’armistice proclamée par la famille régnante suivie de la reddition des miliciens, il y a lieu d’avancer que la logique de guerre est en passe de s’estomper. Qu’il y ait quelques éléments résiduels qui ça et là se manifestent encore, cela paraît dans l’ordre classique des conflits armés.
Mais, là où le bâts commence déjà à blesser, c’est que la cause "Kamwena Nsapu " est en passe d’être instrumentalisée et donc dévoyée. Dans tous les sens. A plusieurs niveaux. Chacun voyant dans ce mécontentement une aubaine en termes de rente de situation, de prétexte pour tenir ou punir Kinshasa (c’est selon), de fonds de commerce, de moyens de survie…
Sous couvert "Kamwena Nsapu ", tous ceux pour qui la guerre en terre congolaise est plus rentable que la paix sont entrés en action. Des cols blancs d’ici et d’ailleurs aux groupuscules " armés " ne répondant pas toujours de la famille régnante qui s’adonnent à des razzias et autres rackets au nom de… "Kamwena Nsapu ".
A l’Est, on ne connaît que trop bien ce phénomène. Voici plus de vingt ans que "prospèrent" des rébellions et autres groupes armés business. Avec le cas emblématique des « Maï-Maï ». Ces résistants qui s’étaient levés contre l’occupation.
Mais, à mesure que les agresseurs installaient le Kivu dans guerre de rapine, quantité de mouvements estampillés Maï-Maï poussaient comme des champignons. De sorte que Maï-Maï est devenu un label pour la kyrielle de groupes armés qui écument l’Est.
Mutatis mutandis, à en juger par les prémices, "Kamwena Nsapu " risque bien de donner des idées à tous ceux dont l’intérêt est de maintenir la RDC dans la chienlit armée.
José NAWEJ/ Forum des As

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom