Mercredi  17 octobre 2018 00:04
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Après sa nomination par le Pape François comme Evêque coadjuteur à l’Archidiocèse de Kinshasa, Fridolin Ambongo a été présenté devant les fidèles catholiques dimanche 11 mars par son titulaire, le Cardinal Laurent Monsengwo. Connu pour ses belles phrases comme Monsengwo, Ambongo n’a pas tardé d’en lancer une. ‘’ Ma prise de fonction, un modèle de transition ‘’, a-t-il en substance soutenu. Donc, dans ce contexte où l’Eglise catholique avec le Comité Laïc de Coordination fait quasiment un bras de fer avec le Pouvoir, l’organisation de la succession au sein de l’Archidiocèse miroir de l’Eglise Universelle en RDC est une preuve, un modèle qu’une alternance n’exige pas des altercations. Le débat est donc lancé d’autant qu’un Monsengwo poussé à la porte de sortie par le poids de l’âge fait écho à la situation de bien d’animateurs des institutions actuellement en  RDC où y a-t-il impasse électorale depuis 2016 pour une alternance effective.

C’est au cours d’une messe célébrée en la Cathédrale Notre Dame du Congo que la cérémonie s’est déroulée, en présence de quelques hommes politiques, et des centaines des Fidèles venus rendre grâce à Dieu, à cet effet. D’office, c’est lui qui succédera au numéro Un de l’Eglise Catholique Romaine RD. Congo à l’Archidiocèse de Kinshasa dès son départ. De toutes les façons, il est voulu comme un autre dur à cuire. Il est, maintenant, connu du public kinois et des prêtres. De temps en temps, il va se mettre au travail pour seconder Laurent Monsengwo dans sa lourde tâche bien qu’il y ait trois évêques auxiliaires.

Une mission pastorale avant tout

Ambongo cité par la consœur www.actualite.cd circonscrit sa mission en quelques termes : ‘’ l’accueil, la préparation l’organisation ‘’, et ‘’l’humble’’ attitude affiché par l’archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo à son égard depuis sa nomination comme archevêque coadjuteur de Kinshasa, Fridolin Ambongo pense que cela devrait inspirer. « Si je dois décrire ma mission comme je l’entends, j’emprunterai les paroles du prophète Esaïe:  l’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés », a-t-il dit après cette prise de fonction.

Salut intégral

Ambongo poursuit en affirmant vouloir être le pasteur de tout le monde « sans exception ». « Je viens pour une mission d’évangélisation », a-t-il précisé en ajoutant « aussi pour le salut intégral ». Salut intégral qui, selon Mgr Fridolin Ambongo, implique quatre dimensions notamment spirituelle, économique, sociale et politique.

Danny Ngubaa / La prospérité

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom