Mercredi  19 fevrier 2020 10:04
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Les fardc 

Les habitants de Beni le craignaient encore. La trêve observée depuis près d’un mois sans tueries dans la région n’aura été que flatteuse et éphémère. Car, en effet, les rebelles ougandais ont repris le poil de la bête, s’adonnant à nouveau à leurs actes barbares alors que l’optimisme gagnait petit à petit tous les esprits. Entre mardi et mercredi 22 janvier, ils ont fait irruption dans certains villages du territoire de Beni, fauchant à leur passage au moins 9 civils, blessant ou emmenant une dizaine d’autres. Ainsi redoute-t-on qu’on soit reparti avec une nouvelle escalade de violences dont les ADF sont auteurs.

Retour sur les faits tragiques

Tout est parti d’une alerte, mardi 21 janvier soir, au sujet d’une attaque rebelle contre l’État-major des FARDC, brigade de Kokola, en groupement Bambuba-Kisiki, sur la route Oicha-Eringeti. Là, l’ennemi qui s’en est pris aux forces armées, a également essayé d’attaquer les civils avant de faire face à la réplique militaire qui l’a contraint de replier. Mais, le matin de ce mercredi, la même brigade des FARDC basée à Kokola a de nouveau subi une autre attaque ADF, également repoussée.

Parmi les morts, on compte 4 femmes, toutes habitantes du quartier Beni en localité de Mayi-Moya, 3 hommes ainsi qu’un écolier dans une institution locale. C’est aux environs de 10 heures que les rebelles ont surgi alors que les élèves étaient en pleine récréation, comme l’a témoigné l’enseignant Kambale Maleni Dalmond.

Un autre corps a été retrouvé à Kokola. Il s’agit d’un homme de Mayi-Moya, d’abord enlevé puis ayant péri lors du nouvel échange des tirs entre les FARDC basées à Kokola et l’ennemi, lors de sa fuite. Deux autres ont été ramassés en pleine brousse par les habitants lors de la fouille. Ce qui porte à 9, le chiffre provisoire de nouvelles victimes tombées au cours de cette barbarie, de nombreux blessés et d’au moins 12 portés disparus.

Le président de la société civile de Mayi-Moya, joint au téléphone par Le Potentielonline.net, témoigne.

« C’était à 10h58. Les élèves étaient déjà au cours et d’autres habitants dans leurs champs. Les balles ont alors été entendues au quartier Beni. Nous y sommes arrivés, les gens venaient d’être abattus. D’autres jusque-là, ils ne sont pas encore retrouvés », révèle Patrique Musubao.

Il ajoute que toutes les activités sont restées mortes de Kokola à Mayi-Moya, les élèves déjà à l’école ont couru dans tous les sens pour se mettre à l’arbri.

Ces 9 personnes viennent ainsi accroitre le nombre des victimes de ces massacres interminables, malgré les efforts engagés depuis 2014 par les autorités militaires et politiques. Et selon une enquête menée sur la situation sécuritaire à Beni par une équipe d’experts des Nations Unies, dont les résultats ont récemment été rendus publics, on compte environ 260 civils qui ont été abattus entre novembre et décembre 2019. Face à ces actes de génocide, ces experts ont estimé que la protection des civils dans la région de Beni nécessite une réponse globale, impliquant toutes les composantes dont la Monusco et les partenaires extérieurs. Bien plus, ils ont conclu qu’une coopération renforcée entre les casques bleus, les FARDC ainsi que la police est essentielle pour capitaliser les gains réalisés sur le terrain par les soldats congolais.

Agissons

La nouvelle attaque armée contre la population ce mercredi ne semble pas tarir l’espoir avec lequel les habitants de ce coin attendent la fin des massacres dans la zone. Pour le Forum de paix de Beni, par la bouche de son président, Justin Matete, ce énième cas d’incursion des rebelles ADF, malgré des jours d’accalmie, viserait à désorienter les opérations militaires en cours dans la région.

Contre vents et marées, il demeure positiviste et croit que ce sera la bonne à l’issue des offensives entamées par les FARDC contre ces terroristes.

« Ils commencent toujours comme ça, mais nous, nous sommes toujours optimistes et le patriotisme nous oblige de demeurer confiants que cette fois-ci les FARDC de ces jours sont déterminées à en découdre avec les rebelles. Peut-être que ça peut aussi être leurs stratégies. Mais ça dépend, peut-être ils se sont déjà retrouvés quelque part et ils ont la possibilité de se réorganiser », estime-t-il.

Par ailleurs, le Forum de paix de Beni recommande à la population de communiquer sans relâche avec les forces loyalistes. A l’armée, il demande de ne pas laisser champ libre de se réorganiser à l’ennemi, au risque d’étendre de nouveau sa nuisance contre les civils.

« Nous population, c’est nous qui sommes dans la communauté. C’est-à-dire, nous pouvons avoir des informations. Remontons cela auprès des services des renseignements. Là, ils peuvent voir maintenant comment déjouer les actions des rebelles. Les FARDC doivent en amont voir comment foncer davantage pour chasser l’ennemi, monter aussi des stratégies de barrer aussi la route. Que cette attaque ne puisse pas venir rabaisser la barre », plaide Justin Matete.

Charles M. Bin Kisatiro, correspondant à Beni / le potentiel

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Kalev Mutond : la tête mise à prix !

Kalev Mutond : la tête mise à prix !

RDC: au moins dix morts dans un nouveau massacre près de Beni

RDC: au moins dix morts dans un nouveau massacre près de Beni

Sauts-de-moutons : des entreprises signent l’acte d’engagement pour la poursuite des travaux

Sauts-de-moutons : des entreprises signent l’acte d’engagement pour la poursuite des travaux

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

28 January 2020
La revue de la presse kinoise de ce mardi 28 janvier 2020

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom