Samedi  10 decembre 2022 04:36
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

À l'issue d'un mini-sommet à Luanda sur la situation sécuritaire en RDC, les participants proposent ce mercredi 23 novembre une feuille de route mise à jour, à commencer par la cessation des hostilités sous 48 heures.

 

Selon le communiqué final, les participants au mini-sommet de Luanda ont exprimé leur préoccupation concernant « l'aggravation de l'insécurité et les actions militaires persistantes du M23 », « l'acquisition par le M23 d'armes et d'autres moyens de plus en plus sophistiqués pour mener des attaques », et la persistance des forces qualifiées de « négatives et terroristes » dans l'est de la RDC.

Pour parvenir à la « désescalade » recherchée par la médiation, plusieurs décisions ont été prises. La première est la cessation des hostilités, et en particulier des attaques du M23 contre les forces armées de RDC (FARDC) et la Monusco à partir de vendredi, 18h. Deux jours plus tard, le groupe rebelle devra se retirer des zones conquises pour regagner ses positions initiales, tandis que la force régionale de la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC) poursuivra son déploiement.

Le document appelle à la cessation de tout soutien politico-militaire au M23 et à tous les autres groupes armés locaux et étrangers de la région, ainsi qu'au désarmement et au cantonnement des rebelles en territoire congolais. Il demande aussi des consultations politiques entre le gouvernement de RDC et les groupes armés locaux, et la reprise du dialogue bilatéral entre Kinshasa et Kigali.

 

Ce mini-sommet s'est tenu en présence des présidents congolais Felix Tshisekedi et burundais Evariste Ndayshimiye, aux côtés du chef de l'État angolais Joao Lourenço et du facilitateur de la communauté est-africaine, Uhuru Kenyatta. Paul Kagame était en revanche absent. Le président rwandais, pourtant attendu, s'est fait représenter par son ministre des Affaires étrangères, Vincent Biruta. 

rfi

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Articles similaires

Info en Direct


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Le ministre britannique des Affaires étrangères critiqué pour son silence sur les rebelles rwandais derrière le massacre

Le ministre britannique des Affaires étrangères critiqué pour son silence sur les rebelles rwandais derrière le massacre

La France, «horrifiée» par les massacres en RDC, appelle à la fin des combats

La France, «horrifiée» par les massacres en RDC, appelle à la fin des combats

Massacre en RDC: la Belgique appelle le Rwanda «à cesser toute assistance» au M23

Massacre en RDC: la Belgique appelle le Rwanda «à cesser toute assistance» au M23

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

14 September 2022
La Revue de Presse de ce 14 septembre2022

Les crimes oubliés en RDC

À quand la déclaration de l'état de Guerre en RDC

Le Panafricaniste Kemi Seba parle du criminel Kagame et de la RDC

RDC:les nouvelles recrues des FARDC veulent en finir avec les agressions récurentes du Rwanda

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom