Mardi  10 decembre 2019 01:42
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

La coalition FCC-CACH, incarnée de part et d’autre par le PPRD et l’UDPS, est sur le point de virer à un affrontement, constate LE POTENTIEL dans son article phare intitulé : « Des signes avant-coureurs d’une escalade insurrectionnelle ».

Le confrère note que les deux partenaires se détestent et sont depuis lors en mode « coup pour coup ». A Kinshasa, tout comme à Kolwezi, chef-lieu du Lualaba, des effigies de Kabila, leader du FCC, et du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, ont été brûlées par des militants surexcités. Des signes avant-coureurs d’une insurrection qui ne dit pas son nom.

« CACH-FCC : discussions gelées ! », titre FORUM DES AS. Le président a.i de l’UDPS, Jean-Marc Kabund A Kabund, a suspendu les négociations entre CACH et FCC, dans le cadre du Comité de suivi. Le chef de la délégation CACH à ces pourparlers accuse les fidèles de l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila d’avoir brûlé l’effigie de son successeur, Félix Tshisekedi, à Kolwezi. L’information a été livrée dimanche 10 novembre par JM Kabund via son compte tweeter.

FORUM DES AS soutient que ce climat malsain entre FCC et CACH ne date pas d’hier. Depuis la défaite de l’UDPS aux sénatoriales, en passant par le crash de l’Antonov 72, bien des malentendus ont été étalés au grand jour entre les deux plateformes.

AFRICANEWS fait état de la réaction du gouverneur de Lualaba, Richard Muyej face à cette situation. « Il ne faut pas jouer avec le feu », a déclaré le gouverneur Muyej en rappelant les conséquences d’un tel comportement qui peut déboucher sur des conflits ethniques difficiles à contenir par la suite comme cela fut le cas lors des violences regrettables survenues en 1991 et 1993 dans la province de l’ex-Katanga. Dans son message, il a invité les responsables des deux partis à éduquer civiquement leurs militants.

Pour sa part, le coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya, a dans ses tweets condamné les actes de barbarie enregistrés dans la province du Lualaba. « Dans une démocratie, aucune violence, quelle qu’en soit la forme et d’où qu’elle vienne, n’est tolérables », a-t-il déclaré.

L’Agence congolaise de presse (ACP) rapporte que le Président Félix Tshisekedi a quitté Entebbe en Ouganda dimanche aux termes d’une visite d’Etat de 48 heures dans ce pays, pour Paris en France, afin de participer au forum sur la paix.

St Théodore Ngangu Ilenda

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Articles similaires

search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

RDC: le premier ministre Ilunga Ilunkamba accusé d’être au service du FCC

RDC: le premier ministre Ilunga Ilunkamba accusé d’être au service du FCC

Nord-Kivu : le conseil provincial de la jeunesse dénonce des menaces que subiraient certains jeunes

Nord-Kivu : le conseil provincial de la jeunesse dénonce des menaces que subiraient certains jeunes

RDC : au moins une quinzaine de morts près de Beni

RDC : au moins une quinzaine de morts près de Beni

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

6 December 2019

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom