Samedi  22 septembre 2018 21:34
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Quelque 251 personnes, dont 62 enfants, ont été victimes d’exécutions sauvages entre mars et juin dans la région du Kasaï (centre de la République démocratique du Congo), perpétrées par des agents de l’Etat, des milices ou des rebelles, selon un rapport de l’ONU publié vendredi à Genève.

Ce bilan a été dressé par une équipe d’enquêteurs du Haut-commissariat des droits de l’Homme de l’ONU sur les massacres ethniques dans la région du Kasaï, indique un communiqué du Haut-commissariat.

Parmi ces 62 enfants exécutés, 30 avaient moins de 8 ans.

Les exécutions ont été soit «extra-judiciaires» et commises par des agents de l’Etat, soit commises par des milices de tout bord ou des rebelles, selon l’ONU.

«Ce qui est important pour nous, c’est le nombre d’exécutions», a indiqué une porte-parole du Haut-commissariat

Les exécutions ont été commises entre le 12 mars et le 19 juin, indique le Haut-commissariat, qui ajoute que sa Mission en RDC a recensé «au moins 80 charniers dans la région».

Le rapport se fonde sur des entretiens menées par les enquêteurs avec 96 personnes, qui ont fui vers l’Angola voisin, pour échapper aux violences en cours au Kasaï.

«Les survivants ont évoqué les cris de personnes brûlées vives, la vision de leurs proches traqués puis abattus, et leur propre fuite, terrorisés», a déclaré le Haut-commissaire aux droits de l’Homme Zeid Ra’ad al Hussein.

«Ces bains de sang sont d’autant plus terrifiants qu’il sembleraient que les populations sont toujours plus souvent ciblées en raison de leur appartenance ethnique», a-t-il ajouté.

Devant cette situation, le Haut-commissaire adresse un «avertissement très sérieux» au gouvernement de la RDC, «afin d’agir sans délai pour empêcher que cette violence ne bascule dans un processus de purification ethnique à plus grande échelle».

En juin dernier, devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève, M. Zeid avait accusé les autorités de la RDC d’armer une milice menant «d’horribles attaques» contre les civils dans la région du Kasaï, en proie à des troubles.

Il a dénoncé en particulier une milice, appelée Bana Mura, qui a mené «des attaques horribles contre les groupes ethniques luba et lulua».

Devant cette situation, le Haut-commissaire avait décidé d’envoyer dans la région une équipe d’enquêteurs pour rencontrer les réfugiés ayant fui les violences. C’est le rapport de cette équipe qui a été publié vendredi.

AFP

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Articles similaires

search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

LES CANDIDATS A DIFFERENTS NIVEAUX DES ELECTIONS ETANT DESORMAIS CONNUS L’OPPOSITION APPELÉE À SE CONCENTRER SUR LES ÉLECTIONS

LES CANDIDATS A DIFFERENTS NIVEAUX DES ELECTIONS ETANT DESORMAIS CONNUS L’OPPOSITION APPELÉE À SE CONCENTRER SUR LES ÉLECTIONS

Présidentielle 2018 : Bemba, c’est fini !

Présidentielle 2018 : Bemba, c’est fini !

Machine à voter : les suggestions des experts britanniques

Machine à voter : les suggestions des experts britanniques

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

19 September 2018
La revue de Presse de ce mercredi 19 septembre 2018

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom