Lundi  12 novembre 2018 19:58
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Cette structure de l’Eglise catholique a également recommandé à l’Exécutif national de respecter la liberté des manifestations publiques, d’instruire la Police Nationale Congolaise de respecter les droits de l’homme, d’installer les cours et tribunaux dans les nouvelles provinces…

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a recommandé au Gouvernement de la République et aux autres autorités publiques compétentes de remplir correctement leur rôle régalien en sécurisant les parties du territoire national touchées aujourd’hui par l’insécurité afin d’éviter un nouveau report des élections attendues le 23 décembre 2018.

La CENCO a formulé cette recommandation lors de la cérémonie de publication des Rapports sur l’Observation Electorale et de Monitoring des Manifestations et Réunions Publiques en Républiques Démocratique du Congo, de décembre 2017 à mars 2018. Ces Rapports ont été établis par la Commission Episcopale Justice et Paix (CEJP) de la CENCO.

Elle a également recommandé au Gouvernement ce qui suit :  s’abstenir de prendre des mesures restreignant la liberté des manifestations et des réunions publiques pacifiques sur toute l’étendue du territoire national ; instruire la Police Nationale Congolaise (PNC) de veiller au respect des droits de l’homme avant, pendant et après ces manifestations, en évitant l’usage disproportionné de la force ;

Créer et installer les cours et tribunaux administratifs, les cours d’appel, les tribunaux de grande instance dans les villes et territoires, spécialement dans les nouvelles provinces, et renforcer les capacités du personnel judiciaire en matière de contentieux électoraux ; encourager l’information et la sensibilisation des citoyens aux modalités du recours en justice, particulièrement dans le domaine d’élections et raviver la confiance de la population en la justice congolaise, en évitant toute manipulation politicienne, d’où qu’elle vienne ; veiller à la parité homme-femme dans la magistrature ainsi que dans les institutions de l’Etat, électives et non électives ; veiller aux bonnes conditions de travail des magistrats, notamment en réhabilitant les infrastructures judiciaires.

Publication des mesures d’application de la Loi électorale

La CENCO recommande à la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante( ce qui suit : publier ses mesures d’application de la Loi électorale, afin d’en faire large diffusion auprès des électeurs ; redynamiser le cadre de concertation avec les partis politiques et autres parties prenantes pour plus de transparence dans l’organisation des élections ; rassurer et apaiser le peuple congolais, quant à l’introduction de la machine à voter, en faisant certifier celle-ci auprès des experts nationaux et internationaux ; poursuivre l’élan actuel dans la mise en œuvre du calendrier électoral caractérisé par le respect des dates et leurs échéances respectives.

Au Conseil Supérieur de la Magistrature, la CENCO a recommandé d’assurer le suivi de l’affectation des magistrats dans les cours et tribunaux et de programmer les activités de renforcement des capacités du personnel judiciaire en matière des contentieux électoraux.  En outre, elle a invité les Cours et tribunaux à se saisir de tous les dérapages et d’ouvrir des enquêtes en cas de violations des droits humains lors des manifestations ou réunions publiques pacifiques afin d’en poursuivre les auteurs.

Préparation au dépôt des candidatures

Elle a aussi invité les partis politiques à intensifier les activités d’éducation civique et d’information de leurs membres sur les enjeux électoraux en cours et à se conformer aux exigences de la loi, quant à leur enregistrement au ministère de l’Intérieur et à éviter toute tentative d’usurpation du logo et de la dénomination des partis tiers, à dessein de dédoublement.

La CENCO appelle également les partis politiques à s’approprier le calendrier électoral en se préparant à temps à l’opération de réception et de traitement des candidatures qui débute le 24 juin 2018 et à veiller au respect de la procédure administrative et du caractère pacifique du déroulement des manifestations publiques pacifiques.

A la même occasion, la CENCO a convié les organisations de la société civile à poursuivre et à intensifier les activités d’éducation civique et d’information des électeurs dans toutes les villes et territoires de la RD Congo, comme prévu sur le calendrier électoral ; à contribuer à l’information et à la sensibilisation des citoyens aux procédures judiciaires, particulièrement dans le domaine des élections ; à veiller au respect de la procédure administrative et du caractère pacifique du déroulement des manifestations publiques.

Veiller à la convocation de l’électorat

La CENCO a, par ailleurs, appelé les partenaires techniques et financiers à apporter leur appui logistique, technique et financier à la CENI ainsi qu’aux organisations congolaises qui mettent en œuvre les activités d’observation et de sensibilisation électorale ; à poursuivre et à intensifier, à travers la MONUSCO, leur appui dans la sécurisation des zones de la RD Congo touchées par l’insécurité.

Enfin, la CENCO a recommandé au peuple congolais de veiller attentivement à la réalisation des étapes importantes du calendrier électoral, notamment la convocation, le 23 juin 2018, de l’électorat et le début de la réception et du traitement des candidatures le 24 juin 2018 ; de veiller au respect du caractère pacifique du déroulement des manifestations publiques auxquelles ce peuple participe.

Ces recommandations sont contenues dans la synthèse des Rapports lue par le premier secrétaire général adjoint de la CENCO, André Masinganda, après trois exposés, dont le premier a porté sur l’évaluation de l’environnement préélectoral, le deuxième sur le monitoring des manifestations publiques pacifiques et le troisième sur la cartographie des juridictions devant connaître les contentieux électoraux.

Par Marcel Tshishiku / la tempête des tropiques

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Désignation du candidat commun de l’opposition : Félix Tshisekedi retire sa signature

Désignation du candidat commun de l’opposition : Félix Tshisekedi retire sa signature

GENÈVE : LE FILM DU SACRE DE FAYULU

GENÈVE : LE FILM DU SACRE DE FAYULU

RDC: Félix Tshisekedi retire sa signature de l'accord de Genève et de ce fait son soutien au candidat commun de l'opposition Martin Fayulu

RDC: Félix Tshisekedi retire sa signature de l'accord de Genève et de ce fait son soutien au candidat commun de l'opposition Martin Fayulu

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

12 November 2018
La revue de Presse de ce lundi 11 novembre 2018

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom