Vendredi  19 octobre 2018 06:35
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Le candidat désigné par le président Joseph Kabila pour l‘élection présidentielle prévue le 23 décembre en République démocratique du Congo a demandé mardi à l’Union européenne la levée des sanctions “humiliantes, dégradantes et disproportionnées” que Bruxelles lui a imposées en compagnie de 14 autres personnalités congolaises.

L’ex-ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, a demandé avec les 14 autres responsables officiels congolais “au Conseil (de l’UE) le respect de leur droit fondamental d‘être entendu et la levée des mesures restrictives injustement prises à leur égard” dans un communiqué de leurs deux avocats belges.

Ministre de l’Intérieur entre décembre 2016 et début 2018, M. Ramazani Shadary avait été sanctionné en 2017 pour “violiations des droits de l’homme”.

D’autres responsables sanctionnés

Le ministre de la Communication, Lambert Mende, ou le chef de l’Agence nationale de renseignements (ANR), Kalev Mutondo, entre autres personnalités, ont également été visés par ces sanctions (gel des visas et d‘éventuels avoirs en Europe).

Ces sanctions entraînent “un grave préjudice d’image” à des personnes “qui pour certaines sont candidates aux scrutins électoraux majeurs qui se tiendront le 23 décembre”, écrivent les deux avocats, Thierry Bontinck et Patrick De Wolf.

M. Ramazani Shadary a été désigné par le président Kabila et sa famille politique élargie au Front commun du Congo (FCC) candidat de la majorité à l‘élection présidentielle qui doit se tenir le même jour que les législatives et les provinciales.

“Parallèlement aux demandes d‘être entendues et de voir l’ensemble des mesures restrictives levées, les 15 personnalités concernées ont chargé leur avocat de porter cette affaire devant le tribunal de l’Union européenne”, ajoutent les deux avocats au barreau de Bruxelles et de Paris.

Avec AfricaNews

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Expulsions des Congolais d’Angola : l’ONU redoute une crise humanitaire au Kasaï

Expulsions des Congolais d’Angola : l’ONU redoute une crise humanitaire au Kasaï

Congolais expulsés, droits humains violés. Angola : Kinshasa menace de saisir les instances internationales compétentes !

Congolais expulsés, droits humains violés. Angola : Kinshasa menace de saisir les instances internationales compétentes !

ATTENDU HIER DANS LA CAPITALE RAMAPHOSA : LES DESSOUS DE L’ANNULATION DE SA VENUE À KINSHASA

ATTENDU HIER DANS LA CAPITALE RAMAPHOSA : LES DESSOUS DE L’ANNULATION DE SA VENUE À KINSHASA

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

18 October 2018
La revue de Presse de ce jeudi 18 octobre 2018

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom