Samedi  19 janvier 2019 22:22
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Après avoir dédié sa campagne électorale à Dieu, le samedi 24 novembre dernier, à la Cathédrale Notre Dame du Congo, le Candidat du FCC à la présidentielle du 23 décembre 2018, Emmanuel Ramazani Shadari,  met le cap sur le Grand Katanga. C’est donc par cette province cuprifère, éclatée désormais en quatre par la magie de la décentralisation, que celui qu’on surnomme ‘‘coup sur coup’’ ouvre sa campagne électorale dès ce lundi 26 novembre. Il est fort probable, selon certaines indiscrétions, que le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, l’y accompagnerait.

“Tout pouvoir vient de Dieu. Voilà pourquoi, il a commencé sa campagne par la prière le 24 novembre et va la clôturer par la prière le 21 décembre. Il observera le repos le 22 décembre avant d’aller au vote le 23 décembre 2018’’, a indiqué l’un des porte-paroles du candidat Shadary, comme pour fixer l’opinion sur le programme de campagne du dauphin de Joseph Kabila.

Lubumbashi est la première étape de cette randonnée politique au cours de laquelle Emmanuel Ramazani, avec la grande équipe du FCC, va devoir mouiller son maillot pour réclamer les voix des congolais de toute la République.

Après la capitale cuprifère, ‘‘coup sur coup’’ se déploiera sur les grandes villes et autres agglomérations du Haut Katanga, de Tanganyika, Haut Lomami et Lualaba.

Un message pour convaincre

Il va sans dire que le candidat du FCC va présenter les grandes lignes de son programme de gouvernance chiffré à 86 milliards de dollars américains à mobiliser sur cinq ans. Des arguments solides sont préparés pour répondre aux électeurs sceptiques qui estiment que ces chiffres sont irréalistes. Déjà, les experts de l’équipe de  campagne du candidat FCC soutiennent que l’œuvre de Ramazani Shadary Emmanuel s’inscrit dans la dynamique de la continuité. Dans la mesure où beaucoup de réformes ont été initiées, de même que les infrastructures de base posées.

Ils citent, à titre illustratif, les barrages de Kakobola et de Katende qui ont été érigés. Pour le premier, il ne reste que le transport de l’énergie, avant la distribution. Tandis que pour le second, la population n’attend que le raccordement, bref les travaux de finissage.

Un autre point important sur les 4 grands axes de ce programme costaud, c’est la lutte contre l’impunité. Ici, affirment-on dans les milieux proches de Shadary, il sera question pour le candidat FCC d’accélérer les réformes entreprises dans le secteur.

Le Futur successeur de Kabila est plus que déterminé à investir pour le développement du pays, la dignité du congolais. Il promet de s’engager résolument pour la défense de la souveraineté nationale.

Chances de réussite

Shadary, de l’avis de nombreux observateurs, est bien parti pour gagner cette bataille électorale. D’autant plus que du côté adverse, il y a une multitude de candidats. Bien plus, c’est quasiment un ouvrier qui défrise dans le champ de son maître. Vice-premier Ministre de l’Intérieur, Président du groupe parlementaire PPRD à l’Assemblée nationale, Shadary a la maîtrise de grands dossiers du pays. Ayant sillonné la quasi-totalité des contrées de la République, le Dauphin de Joseph Kabila sait par où commencer pour apporter des solutions aux multiples problèmes qui se posent dont principalement l’insécurité dans l’Est et au Centre du pays. Qu’à cela ne tienne, Shadary n’y va pas comme un couteau dans du beurre. Il y a un grand travail de fourmi qu’il doit faire, ensemble avec sa grande machine électorale qui, compte tenu de la détermination de ‘‘Lamuka’’ avec Fayulu Martin et ‘‘cap sur le changement’’ de Tshisekedi et Kamerhe, ne doit nullement ménager ses forces.

L’avantage de Shadary, ce qu’il y a longtemps qu’il a commencé à préparer les élections au moment où d’autres préparaient la contestation, en s’attardant sur le fichier électoral et la machine à voter.

C’est donc parti pour un mois de campagne mouvementé.

Avec la pros

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Présidentielle-RDC : l'UE soutient la position de l'UA

Présidentielle-RDC : l'UE soutient la position de l'UA

Elections en RC : l'UA n'a pas à dire à la Cour ce qu'elle doit faire, rétorque Lambert Mende

Elections en RC : l'UA n'a pas à dire à la Cour ce qu'elle doit faire, rétorque Lambert Mende

Elections en RDC: le rapport détaillé de la Cenco sur les résultats

Elections en RDC: le rapport détaillé de la Cenco sur les résultats

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

31 December 2018
La revue de Presse de ce lundi 31 décembre 2018

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom