Lundi  10 decembre 2018 23:37
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Déjà, Shadary est annoncé pour aujourd’hui à Mbandaka, dans l’ex-Equateur. Kamerhe et Félix sont attendus à Goma. Dimanche dernier, Fayulu n’est plus parti à Beni, comme initialement prévu lors de la publication de son itinéraire de campagne. Gabriel Mokia, depuis sa tanière de l’avenue du Haut Commandement, à la Gombe, dit qu’il irait, lui,  jusqu’au bout. Tant d’autres candidats, à l’instar de M. Yves Mpunga, Alain Daniel Shekomba, Théodore Ngoy, Marie-Josée Ifoku, Masheke et consorts doivent, d’une manière individuelle ou, même, collectivement, afficher leurs vraies couleurs d’ici la fin de la campagne électorale qui intervient, le 21 décembre 2018 à minuit, conformément au calendrier de la CENI.

A moins de vingt jours de la tenue, le 23 décembre prochain, de la présidentielle jumelée aux législatives nationales et provinciales, le microcosme politique est en effervescence.

Des salons huppés se sont, pour une fois, vidés. Des milieux feutrés ont cessé d’être  le lieu de confort pour tous ceux qui aspirent à la montée en puissance vers les leviers de commande de la gouvernance d’après les élections.

Puisqu’il était question, depuis le 22 novembre dernier, de se lancer dans la campagne électorale, tous les chemins sont bons, y compris l’idée d’aller partout, sans craindre les morsures des  mollusques, ni des autres criquets piquants, pourvu qu’on se taille une place au soleil.

A la guerre comme à la guerre

Même les milieux les plus reculés de la République sont devenus des pistes de prédilection de tous les illuminés ou, simplement, des  vendeurs d’illusions. Promesses contre promesses, projets contre projets. Des chiffres parmi les plus  affolants  circulent à une vitesse endiablée dans un environnement où personne n’a ni le temps de s’y expliquer en longueur, ni la possibilité, pour ses potentiels électeurs, de saisir la moindre idée de toutes ces analyses  prospectives.

Quoi qu’il en soit, chacun y va de ses forces et de sa communauté. De sorte qu’au décompte final, seule, la CENI avec sa machine à voter, quelle que soit la contestation, le fichier électoral infecté ou pas, déterminera le  sort de chacun des participants à ces élections aux allures d’un vrai tsunami.

Si bien que le 12 janvier 2019, lors de la remise-reprise, conformément au chronogramme préétabli, les clés du Palais de la Nation que Kabila détient, depuis plus de dix-sept ans, soient  remises à son successeur  qui les aura remportées, juste après  que les résultats provisoires de la CENI aient été validés par la Cour Constitutionnelle.

 

Vers une nouvelle page

Ce serait, d’ailleurs, une première cérémonie de ce genre, au regard de l’histoire politique de la RD. Congo, telle qu’elle est, en principe, émaillée des   ratés, des  moments de gloriole et des vicissitudes   de toutes sortes.

Kabila, s’exprimant à ce sujet, a même tranché dernièrement, au cours  de son dernier entretien avec Colette Braeckman du Quotidien belge Le Soir, lorsqu’il   précisait, à juste titre, que les élections se tiendraient effectivement, le 23 décembre 2018 et qu’il souhaiterait  vivre en RD. Congo après la passation civilisée des arcanes du pouvoir à son successeur élu, où il sera  Sénateur à vie, dispose de plusieurs plantations, sans oublier, qu’il demeurerait un militaire à la réserve.

LPM

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

Kabila : "Nous voulons des élections sans violences"

Kabila : "Nous voulons des élections sans violences"

EN CAMPAGNE DANS LA PROVINCE DU KWANGO SHADARY S’OFFRE UN BAIN DE FOULE SUR 7 KMS À KENGE

EN CAMPAGNE DANS LA PROVINCE DU KWANGO SHADARY S’OFFRE UN BAIN DE FOULE SUR 7 KMS À KENGE

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

10 December 2018
La revue de Presse de ce lundi 10 decembre 2018

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom