Dimanche  25 aout 2019 09:29
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Il faudra, en effet, pour Félix Tshisekedi, opérer un choix entre la continuité des us et coutumes de son prédécesseur, autrefois accusé de mauvais gestionnaire et aujourd’hui adulé ‘’Père de la démocratie africaine‘’, et la rupture de cet ancien régime dont il a brisé les rêves de poursuivre une certaine émergence. Alors que les relations diplomatiques se sont affaissées sous toutes les formes, principalement durant les derniers mois de Joseph Kabila à la tête de la République Démocratique du Congo, l’actuel locataire du Palais de la Nation avait également promis pour son premier quinquennat, de baliser ce chemin de coopération directe et rétablir le contact solide avec les Etats régionaux et internationaux. Cette ouverture dont il exhibe déjà les fresques auprès de quelques pays voisins va-t-elle s’étendre plus loin ?

Les premiers éléments de réponse s’élucideront certainement ce samedi 9 février 2019 à Addis-Abeba, en Ethiopie, lorsqu’il prononcera son discours de Président nouvellement élu au sommet  de l’Union Africaine, comme le veut la tradition. A l’interne, Félix Tshisekedi prône, sans bredouillement, la cohésion et la volonté de vouloir diriger le pays ensemble. Une main tendue que son désormais rivale opposant Martin Fayulu considère d’extrêmement sale. Du moins, c’est un pas de plus vers la politique d’union et le leadership rassembleur.

Seulement, le même esprit de reconquête des relations perdues, rejetées ou biaisées qui anime le Président actuellement, risque de se transformer pour lui, en une patate chaude dont il n’aura que ses fragiles paumes de main pour la contenir entière. A quelques encablures de la fin de son deuxième et dernier mandat constitutionnel, Joseph Kabila  s’est adonné aux faux-fuyants avec ses pairs africains, les organisations régionales et sous-régionales ainsi que la Communauté internationale dont il ne voulait plus sentir la moindre odeur empestant des accusations et comptes à rendre, ni voir le dernier regard miroitant silencieusement sa culpabilité. En effet, au cours de ses deux dernières années de rallonge à la tête du pays, il n’a personnellement répondu à aucun rendez-vous de haute portée à l’extérieur du pays, malignement évité les visites des dirigeants africains et occidentaux, tordu ce qui restait encore des relations diplomatiques avec notamment, la fermeture de la Maison Schengen et l’expulsion de l’ambassadeur européen en RDC, Bart Ouvry. Il a également évincé toute aide extérieure, financière soit-elle, spécialement pour ce qui est du financement des élections de décembre 2018 dont le pays a géré les maux régisseurs sur fonds propres.

Félix Antoine Tshisekedi, taxé candidement d’avoir bénéficié du pouvoir sur un plateau d’or, devra au cours de ses 100 premiers jours et toute la mandature, marquer la différence entre le régime précédent et lui-même. Ira-t-il dans la réorientation des politiques publiques externes ou va-t-il modestement marcher sur les anciennes traces encore fraîches des sentiers battus ?

Son discours de samedi qui ne sera qu’un parmi les nombreux qu’il aura à prononcer cinq années durant, doit d’un côté être rassurant par rapport aux cœurs diplomatiques brisés du régime sortant et d’un autre, sans titiller son devancier dont il apaiser l’esprit quand à une quelconque possibilité de revanche politique. Entre temps, Tshisekedi n’a toujours pas de Gouvernement installé et s’emploie à cor et à cri sur toutes les pistes.

Loin d’être à envier, le pouvoir dont il détient les arcanes n’est qu’un chemin inondé des peaux de bananes glissantes comme des gouttes d’eau sur une feuille de lotus.

La Pros.

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Formation du gouvernement en RDC: le Premier ministre prié de revoir sa copie

Formation du gouvernement en RDC: le Premier ministre prié de revoir sa copie

RDC: le cas Bahati Lukwebo, point de blocage dans la formation du gouvernement

RDC: le cas Bahati Lukwebo, point de blocage dans la formation du gouvernement

RDC : le gouvernement promet la gratuité de l'enseignement primaire dès septembre

RDC : le gouvernement promet la gratuité de l'enseignement primaire dès septembre

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

23 August 2019
La revue de la presse du vendredi 23 août 2019

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom