Dimanche  21 juillet 2019 21:11
French Chinese (Simplified) English Hindi
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Amnesty International a demandé mardi 14 mai au Président Félix-Antoine Tshisekedi de « veiller à ce qu’il n’y ait pas de place dans son gouvernement pour des personnes soupçonnées d’atteintes aux droits humains et que tout complice présumé de tels crimes soit immédiatement soumis à une enquête ».

Le Parlement et les autres institutions pertinentes doivent vérifier minutieusement les antécédents de toute personne pressentie pour un poste dans la fonction publique afin d’écarter les responsables présumés de crimes relatifs aux droits humains au regard du droit national et international, en attendant l’issue des enquêtes et des procès qui les concernent, recommande l’organisation.

Selon Joan Nyanyuki, directrice du programme Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs à Amnesty International, des personnes soupçonnées d’avoir participé à des atteintes aux droits humains tenteraient probablement d’entraver ou de couvrir les enquêtes sur leur rôle dans ces crimes. 

 « Le nouveau président a été l’instigateur de changements positifs depuis son arrivée au pouvoir en janvier, notamment la la libération des détenus, la fin de l’interdiction des manifestations et des rassemblements politiques, et l’autorisation de retour accordée aux dirigeants de l’opposition en exil », a déclaré Joan Nyanyuki.

Selon elle, la population congolaise veut la justice et la redevabilité pour les infractions passées.

« La population congolaise veut que toutes les personnes soupçonnées d’atteintes aux droits humains-y compris les membres de l’ancien gouvernement, les militaires, les policiers et les agents du renseignement-soient amenées à rendre des comptes »,a déclaré Joan Nyanyuki.

Avec Radio Okapi

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Les Laïcs Catholiques haussent à nouveau le ton : Le CLC réclame la démission des juges constitutionnels !

Les Laïcs Catholiques haussent à nouveau le ton : Le CLC réclame la démission des juges constitutionnels !

AFDC-A : LA COORDINATION DES ÉLITES DE L’ÉMERGENCE SE RANGE DERRIÈRE MODESTE BAHATI

AFDC-A : LA COORDINATION DES ÉLITES DE L’ÉMERGENCE SE RANGE DERRIÈRE MODESTE BAHATI

EN ATTENDANT LUBUMBASHI MARTIN FAYULU SIGNALÉ À LONDRES DEPUIS HIER

EN ATTENDANT LUBUMBASHI MARTIN FAYULU SIGNALÉ À LONDRES DEPUIS HIER

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

15 July 2019
La revue de Presse de ce lundi 15 juillet 2019

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom