Jeudi  2 decembre 2021 08:25
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

* « C’est une candidature qui a été accompagnée de tentatives de corruptions.  Imaginez qu’un religieux vienne trouver un autre pour lui dire que c’est le candidat du chef. D’ailleurs la jeep est là ! », dénonce le prêtre catholique.

On en sait un peu plus sur les réserves dont font montre la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et l’Eglise du Congo au Congo (ECC) à propos de Denis Kadma. Intervenant hier sur Télé 50, l’abbé Donatien Nshole n’a pas mâché les mots. Le Secrétaire général de l’épiscopat catholique du Congo a tâché de montrer et de démontrer le côté partiel et partisan de ce candidat, brandi par le camp du pasteur Dodo Kamba.

Si l’abbé Nshole ne dénie pas la compétence de ce postulant au fauteuil de la Centrale électorale, il remet toutefois en cause son indépendance, convaincu que sa candidature est portée à bras-le-corps par des politiques, tapis sous le couvert des six autres confessions religieuses qui roulent pour le camp au pouvoir.

Réagissant sur Top Congo au dépôt, à l’Assemblée nationale, de la correspondance de la composante, l’abbé Nshole est revenu sur le sujet, en préconisant le recours à l’article 12. Cette disposition qui suggère qu’on revienne à la case du départ, après avoir remarqué qu’on a fait fausse route.

Le Secrétaire général de la CENCO estime, à cet effet, qu’il convient de redémarrer le processus de désignation d’un autre candidat, Denis Kadima n’ayant pas rempli les critères requis, à savoir : la neutralité face au pouvoir en place.

De l’avis de nombre d’observateurs, ce tableau est pratiquement similaire à celui de Ronsard Malonda, soupçonné d’être proche de la famille politique du chef de l’Etat sortant et vite écarté par Félix Tshisekedi. Tel est l’esprit de ce verbatim de l’abbé Nshole que  »Forum des As » publie in extenso. FDA 

« La candidature de Kadima a été accompagnée des menaces et intimidations »

« Pour nous, le problème, c’est cet acharnement, ce déterminisme qui ne peut que s’expliquer en politique, alors qu’on est religieux. Ça fait suspecter un agenda caché.

Nous refusons Kadima pour plusieurs raisons. D’abord, sa candidature a été accompagnée de menaces et intimidations. C’est une preuve palpable.

Il nous souviendra que nous avons signé un communiqué conjoint dénonçant des intimidations, des menaces autour du travail qu’on faisait et c’était pour la personne de Kadima.

Alors bizarrement, les mêmes personnes qui ont été menacées, qui ne pouvaient même pas passer la nuit chez eux ont changé d’idées du jour au lendemain. Cela signifie qu’ils ont cédé aux pressions.

Deuxièmement, c’est une candidature qui a été accompagnée de tentatives de corruptions.  Imaginez qu’un religieux vienne trouver un autre pour lui dire que  Kadima est le candidat du chef. D’ailleurs, la jeep est là.

Bien avant un autre qui était dans le bon sens à l’époque, a dénoncé à une plénière le fait que quelqu’un l’a approché en lui faisant une proposition de 100.000 USD à l’hôtel Béatrice au cas où il soutiendrait ce candidat.

Nous sommes des religieux, il y a quand même un minimum d’éthique dont nous devons tenir compte. Et nous-mêmes en élaborant le critère de sélection, nous avons catégorisé des critères. Il y avait des critères techniques et sur ce plan-là, personne ne reproche à Kadima sa technicité. Mais il y a le volet ethique.

Une autre preuve, c’est quand la situation s’est bloquée ce sont les acteurs politiques qui soutiennent le candidat dont il est question ici qui, particulièrement sont venus vers l’ECC pour leur faire pression afin qu’ elle se désolidarise de la CENCO.  C’est une affaire entre confessions religieuses et pourquoi maintenant ce sont les politiciens qui viennent négocier avec nous ». 

 

Abbé Donatien Nshole    / forum des as   

 

Application de CComment' target='_blank'>CComment

Les Vidéos de la Semaine


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Congo Hold-up: les bonnes affaires des conseillers du président Tshisekedi

Congo Hold-up: les bonnes affaires des conseillers du président Tshisekedi

La Chine exhorte ses ressortissants à évacuer trois provinces de l'est de la RDC

La Chine exhorte ses ressortissants à évacuer trois provinces de l'est de la RDC

RDC : dix choses à savoir sur François Beya, l’homme clé du système Tshisekedi

RDC : dix choses à savoir sur François Beya, l’homme clé du système Tshisekedi

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

1 December 2021
La revue de Presse de ce 1er décembre 2021

La chanson de la Semaine

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom