Dimanche  5 fevrier 2023 12:06
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

L’ouverture de la session ordinaire mardi 15 septembre 2015 au Parlement se trouve être la plus grande information en République démocratique du Congo. Plusieurs quotidiens y sont revenus.

« Conformément à la vision du chef de l’Etat, Budget 2016 : Minaku plaide pour le social ». Selon le quotidien Forum des As qui livre ce titre à ses lecteurs, l’élu d’Idiofa se dit favorable à une meilleure redistribution du fruit de la croissance.


Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, l’a déclaré hier mardi15 septembre, au Palais du peuple, à l’ouverture de la session ordinaire de septembre de la chambre basse du Parlement, session essentiellement budgétaire.

Abordant la situation politique, c’est un Minaku très aligné sur la vision du chef de l’Etat qui en a appelé au Dialogue car, le mot dialogue est revenu plus d’une fois dans son discours, a souligné notre confrère de Limete 11ème rue.

« Le président du Sénat suggère l’idée de rationaliser les futurs scrutins », annonce le bulletin de l’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE (ACP). En effet, avec cette idée, Kengo wa Dondo suggère que soient concentrés les moyens disponibles d’abord sur l’organisation des scrutins directs à délais constitutionnels incompressibles et, dans un second temps, les scrutins directs.

Pour le président de la chambre haute, il s’agit d’organiser tous les scrutins directs le même jour (présidentielle, législatives nationales et provinciale et tous les scrutins indirects dans les semaines qui suivent.

« …Le Sénat l’a déjà proposé au Président de la République lors des consultations de la Cité de l’Union Africaine, je suggère que la classe politique puisse accepter l’idée de rationaliser les futurs scrutins prévus… », a déclaré hier mardi à la Chambre haute du Parlement, le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, à l’occasion de l’ouverture solennelle de la session ordinaire de septembre.

« Coup sur coup : Majorité, Barnabé Kikaya répond au G7 ! », titre LA PROSPERITE.D’après ce journal de Ma Campagne, il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour que l’Ambassadeur Barnabé Kikaya bin Karubi analyse et réserve une réponse, par médias interposés, aux membres du G7 qui ont écrit, lundi 14 septembre,  au Président Kabila,  pour solliciter le respect absolu de la Constitution. Pour Kikaya, le G7 n’attendait vraiment pas du Président,  une réponse dans un sens comme dans un autre. Il estime qu’il s’agit de la ‘‘politique spectacle et de l’intox’’.

A en croire LA PROSPERITE, l’Ambassadeur Kikaya  qui, visiblement,  prend la défense de Joseph Kabila, découvre beaucoup de similitudes entre l’argumentation du G7 et celle de la Dynamique de l’Opposition. Il en tire la conclusion selon laquelle, les auteurs de la lettre ont franchi la barrière et ont rejoint les opposants. Autrement dit, le G7 ne doit pas continuer à garder les postes du deal, après que ses membres aient fait le constat de rupture du contrat de confiance. S’ils ne le font pas, ils discréditent leur initiative.

« Après la volte-face des partisans de Tshisekedi : le Pprd réclame la convocation du dialogue national…sans l’Udps », note FORUM DES AS. Dans une déclaration rendue publique par le secrétaire général du Pprd Henri Mova, le Pprd regrette que sur des questions aussi vitales, engageant l’avenir de la Nation, l’Udps a choisi de se rétracter de ses engagements. Le Pprd demande au Président de la République de tirer les conséquences de cette situation générée par le parti cher à Etienne Tshisekedi, de programmer ce dialogue sans l’Udps.

« Hier à la Place Sainte Thérèse: Le meeting de l’opposition se termine en queue de poisson », annonce à la Une L’AVENIR. Pour lui, la Dynamique de l’opposition congolaise, regroupant plusieurs partis politiques, a mobilisé ses partisans pour un rassemblement sur la Place Sainte Thérèse à Ndjili, hier le 15 septembre 2015. Après un bon déroulement de cette rencontre, un désordre a éclaté à la fin qui n’a pas permis à Gabriel Mokia de chuter en douceur dans son adresse.

Au sport, le site web de la RADIO OKAPIécrit : « Jeux africains de Brazzaville : le tennisman congolais Denis Indondo en finale ». Le tennisman congolais Denis Indondo est qualifié en finale de cette compétition à la suite de son succès, mardi 15 septembre, face à l’Egyptien Ahmed Mounir, lit-on sur la toile de la radio onusienne.
 
Le Congolais a battu son adversaire en deux sets (6-2 et 6-1) dans un match d’une heure et dix minutes. En finale, Denis Indondo croisera le Béninois Alexis Martin Kiegou, annoncée pour mercredi 16 septembre dans le complexe sportif de Kintele, une banlieue brazzavilloise. Avec la présence d’un Congolais en finale, la RDC est donc assurée de remporter une médaille.
 

Célestin Lutete/MMC

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

 

Gouverneurs intérimaires, Malumalu : « la CENI va organiser l’élection progressivement » ! Tel est le titre principal du quotidien LA PROSPERITE de ce matin. La Cour a tranché, écrit-elle, elle reconnaît  aux Députés provinciaux,  le pouvoir d’élire les Gouverneurs intermédiaires. Pour la CENI, c’est déjà suffisant. Les mesures transitoires exceptionnelles ne se justifient plus. Il suffit que les différentes Assemblées provinciales mettent en place leurs Bureaux définitifs.

 

Notre consœur explique que le problème vient du fait que la Cour Constitutionnelle a pratiquement rejeté tous les projets de Règlement Intérieur de nouvelles Assemblées provinciales. Mais, à tout moment, si ces obstacles sont levés, la CENI n’aura aucun mal à organiser l’élection progressive de nouveaux Gouverneurs intérimaires, note LA PROSPERITE.
 
Muzitu avait raison, renseigne sur sa manchette, le journal FORUM DES AS. Des mort-nées ou des prématurées ". C’est la métaphore donnée par ce Premier ministre honoraire Palu dans l’une de ses tribunes sur les nouvelles provinces, rappelle FORUM DES AS.
Donnant raison à Muzito, le confrère dit qu’un coup d’œil sur le front de nouvelles provinces suffit pour constater de sérieuses difficultés à l’allumage. Des entités provinciales issues du démembrement n’existent jusqu’ici que de nom, fait-il remarquer.
 
L’ancien Premier ministre Adolphe Muzito avait chiffres et tableaux à l’appui, tiré la sonnette d’alarme quant au démembrement des provinces. Il avait même recouru à une métaphore qui aujourd’hui gagne en justesse. A savoir, des « provinces morts-nées ou des prématurées ». La réalité conforte cette analyse prospective, conclut le journal.
 
Le journal de l’opposition LA TEMPETE DES TROPIQUES parle lui du « Meeting de vérité de la Dynamique de l’opposition demain à N’Djili/ Sainte Thérèse ». L’annonce est tirée d’une déclaration datée du 9 septembre 2015 et signée par 161 opposants et membres de la société civile, réunis au sein d’une structure dénommée Dynamique pour l’unité d’actions de l’opposition politique congolaise. Selon c’est tabloïd oppositionnel, le meeting vise à empêcher à l’actuel président Joseph Kabila de briguer le troisième mandat.
 
« Parlement : rentrée sous haute surveillance ». LE POTENTIEL qui offre à ses nombreux lecteurs sur sa manchette ce titre, fait voir qu’après une intersession mouvementée, le sénat ayant été contraint à une session extraordinaire bis. Le Parlement ouvre donc mardi, sa session ordinaire de septembre, informe-t-il.

Essentiellement budgétaire, la politique ne manquera pas de s’inviter au débat, prévient le journal, qui va plus loin en disant que la politique risque de bousculer l’ordre du jour. Somme toute, le confrère craint que cette session soit une occasion pour la Majorité de se régler les comptes, car poursuit-il, depuis un temps, cette plate-forme politique traverse une zone des fortes turbulences minées par des querelles intestines et de lutte de repositionnement.
 
« Après Ngunu, Uvira, Tshikapa et Mbandaka, Maniema : Olive Lembe Kabila dote Kalima d’un institut de type industriel » D’après LE POTENTIEL qui donne cette information, la première Dame séjourne au Maniema dans le cadre d’une visite d’ordre social. Outre de nombreuses actions menées en faveur des hommes, femmes et écoliers de cette province, l’inauguration de la toute première école aux standards requis de formation technique, industrielle et professionnelle a été le clou de son périple sur sa terre natale.

Célestin Lutete/MMC

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

L’annonce de la décision de Ne Muanda Nsemi de mettre fin à sa carrière politique et la Rentrée scolaire, sont les sujets dominants de l’actualité ce jour. Il y a aussi le sport, notamment la défaite des Léopards de la Rdc face aux Fauves de Bas-Oubangui de la Centrafrique.

L’ OBJECTIF constate : « La mort politique de NE Mwanda Nsemi ». Vomi au Kongo  central et à Kinshasa, deux bastions de l’Opposition, le gourou du mouvement politico religieux Bundu dia Mayala Kongo (BDM) a préféré se retirer de la scène politique. Pour ce journal, il signe ainsi sa mort politique. Des analystes politiques s’accordent pour affirmer que e Muanda Nsemi s’est auto disqualifié alors qu’il avait notoriété » dans le Kongo central comme à Kinshasa.   « Déçu, Ne Muanda Nsemi quitte la scène politique ».


Ce que LE POTENTIEL qui propose ce titre qualifie de coup de théâtre. Après avoir fait des déclarations en faveur du chef de l’Etat, Ne Muanda Nsemi, député national, chef spirituel de Bundu dia Kongo et président national de Bundu dia Mayala (BDM) se dit déçu parce que l’ascenseur ne lui a pas éé rendu. Conséquence, écrit notre confrère, non seulement il prend la décision de ne pas participer au dialogue national envisagé par le président de la République mais surtout de quitter la scène politique.

« Dans ses dernières décisions politiques: Ne Muanda Nsemi creuse sa propre tombe », estime L’AVENIR. Sous ce titre, ce journal analyse : «  A moins que ‘’ se retirer de la scène politique’’ revête une autre connotation, Ne Muanda Nsemi devra quitter même son fauteuil à l’hémicycle. Mais des imprévisibles font craindre ».

Au sujet de la Rentrée scolaire, Matata « Ponyo a lancé officiellement la rentrée scolaire à Kinshasa »,titre L’ OBSEVATEUR. La cérémonie s’est déroulée à l’Ep Rivière, un établissement scolaire relevant des écoles conventionnées islamiques et situé au quartier Salongo dans la commune de Limete.

A une question sur la qualité de l’éducation qui doit aller de paire avec les salaires des enseignants, le locataire de la Primature répond qu’il faut plutôt être fier des efforts accomplis par l gouvernement de la République sous le leadership du Chef de l’Etat, dans l’amélioration des conditions de vie des enseignants. « Année scolaire 2015-2016 : Kinshasa, Elèves, préfets et professeurs présents au rendez-vous  ! »
 
Proposant ce titre, LA PROSPERITE relève que «  Nul ne s’attendait à un tel engouement. Tous les arrêts de bus de la capitale ont été submergés d’écoliers. La rentrée de classe a bel et bien eu lieu, le lundi 7 septembre, conformément au mot d’ordre du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, EPS-INC. »

Parlant aussi de la rentrée scolaire, FORUM DES AS parle plutôt « Faible affluence dans les écoles de Kinshasa », à cause soutient-il dans l’article qui porte ce titre, à la précarité de la vie. Il écrit : « Les bleu et blanc sont de retour. Les écoles ont effectivement ouvert leurs portes ce lundi 7 septembre sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. A Kinshasa, la rentrée scolaire s’est avérée très timide dans la plupart d’établissements scolaires, hormis les écoles catholiques où l’affluence était réellement au rendez-vous ».

Même son de cloche pour LE VRAI MODERATEUR. Dans son éditorial intitulé «Une rentrée de scolaire bien timide, ce journal accuse « certaines écoles de la capitale ont superbement ignoré les instructions du Gouverneur de la ville pour favoriser une rentrée de classe apaisée pur tous Elles ont continué à exiger le paiement des frais à l’inscription. Ce qui a découragé un grand nombre de parents. »

D’où conseille LE VRAI MODERATEUR, il faut que le n0 1 de la ville, comme mes autres responsables du secteur au niveau national, restent vigilants pour que les mesures prises en faveur des parents moins nantis soient respectées par les écoles et que les élèves soient dans les classes plutôt que dans la rue. »

Au sujet de la défaite des Léopards face aux Fauves de Bas-Oubangui, « La Rdc diminuée », titre L’AVENIR. « Les Léopards de la République Démocratique du Congo ont courbé l’échine face aux Fauves de Bas-Oubangui de la République Centrafricaine par 2-0 dimanche en match comptant pour la 2è journée des préliminaires groupe B » écrit ce journal qui explique par ailleurs : « Une rencontre que les 70 millions de Congolais avaient souhaité vivre des yeux par la magie de la télévision mais qui, hélas leur a été privée.

Simplement pour une dette de 250.000 dollars US et 2.500 Euros que le Gouvernement de la République, par la RTNC interposée, doit à la firme Sport Five diffuseur du signal aux télévisions nationales contractuelles.
 
La RdC, donc la Rtnc, ne pouvait pas diffuser le match sous peine de voir son équipe nationale suspendue. Cette dette humiliante dénoterait de la mauvaise foi. Elle ternit l’image et l’honneur d’une Nation déjà éclaboussée par des dettes antérieures contractées, il est vrai par les Gouvernements de jadis mais léguées au passif de la Rdc ».
 
Deuxième humiliation, poursuit L’ AVENIR, «  les Léopards classés 65ème au classement Fifa du mois de septembre 2015 jouait contre le onze national de la RCA classé 168ème au classement FIFA. Sur papier, les Congolais partaient logiquement favoris. Malheureusement, ce ne fut pas le cas sur le terrain du stade Barthélémy Boganda de Bangui. Pire encore, durant les 32 premières minutes, l’attaque des Bas-Oubangui s’est offerte cinq corners contre 0 pour la Rdc. Quatre tirs cadrés pour la RCA.

« La Rdc pourrait régresser de nouveau » ; alerte en ce qui le concerne L’OBSERVATEUR. A travers l’article qui porte ce titre, note que la Rdc, reléguée à la 65ème position mondiale avant soin match de Bangui , a perdu 6 places au classement de la Fédération Internationale de football associations (FIFA).

Boni Tsala T./MMC

 

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

L’arrêt rendu par la Cour des Cours au sujet des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs domine l’actualité en République démocratique du Congo.

 

« Election de nouveaux gouverneurs : la cour constitutionnelle place le gouvernement et la ceni devant leurs responsabilités», titre à la Une le quotidien FORUM DES AS. Avec cet arrêt de la Cour des Cours, explique le confrère, la Centrale électorale voit son indépendance renforcée dans l’organisation des élections tandis que l’Exécutif est sommé de la doter des moyens financiers pour l’exécution de cette mission.

« Gare aux apprentis-sorciers qui pourraient se servir des mesures exceptionnelles pour semer des troubles dans la période de transition et justifier des nominations », prévient FORUM ES AS.

« La cour constitutionnelle crève l'abcès : Gouvernement, débloquez la CENI ! », annonce pour sa part le journal LA PROSPERITE. Pour elle, mardi 8 septembre, la Cour Constitutionnelle a, enfin, rendu l’arrêt à la requête introduite par la CENI sur l’impossibilité, pour elle, d’organiser l’élection des Gouverneurs de nouvelles provinces. Plutôt que de trancher, la Cour a évité d’énerver, de façon frontale, les dispositions constitutionnelles relatives à la mise en place des exécutifs provinciaux, note cette consœur.

La Cour a réitéré le caractère irréversible de l’élection comme seule mode de désignation des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs des  Provinces. Aussi, a-t-elle demandé au Gouvernement de la République de donner à la CENI, réconfortée dans son indépendance et impartialité, les moyens d’organiser les élections et d’assurer son existence fonctionnelle.

Des moyens aussi aux nouvelles Assemblées provinciales,  pour installer leurs Bureaux définitifs. La Cour Constitutionnelle ne parle nullement de la nomination des Gouverneurs par le Gouvernement. Sinon, elle l’aurait dit expressis verbis, conclut LA PROSPERITE.

Donnant un son de cloche, tout autre, LE POTENTIEL fait observer ce qui suit : « La Cour constitutionnelle consacre le glissement » De l’avis de la Cour constitutionnelle, écrit ce journal, la force majeure empêche la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) d’organiser les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs de nouvelles 21 provinces dans lé délai par la loi.

Par conséquent, poursuit-il, elle ordonne au gouvernement de prendre des dispositions transitoires exceptionnelles pour juguler l’anarchie qui a élu domicile dans ces nouvelles entités et préserver l’unité du pays. Quant au reste du processus, indique LE POTENTIEL, les législatives provinciales sont érigées en préalable. Pour LE POTENTIEL, le glissement est désormais permis.

En économie, l’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE (ACP) écrit : « La DGI représentera la Rdc aux travaux du séminaire du CREDAF à Niamey ». Credaf est le Centre des rencontres des administrations fiscales. Le séminaire en question est prévu du 09 au 11septembre 2015 au Niger.

En économie toujours, FORUM DES AS parle du commerce transfrontalier et titre : « Des importateurs appellent à la fermeture du poste-frontière de Lufu » Notre confrère fait remarquer que la Rdc devient lentement mais surement un pays de consommation. Le journal va très loin jusqu’à dire que la Rdc est le premier pays consommateur en Afrique, au regard du volume de consommation des produits importés. Les produits estampillés « made in Angola » sont vendus en Rdc à un prix défiant toute concurrence.

Célestin Lutete/MMC

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

La visite de Joseph Kabila en Chine fait encore parler d’elle. Les Congolais savourent déjà les retombées de cette visite, comme le disent certains journaux parus ce matin à Kinshasa.

 

« Retombées de la visite de Joseph Kabila à Pékin : Bientôt la construction du port en eau profonde », titre le bihebdomadaire L’OBJECTIF. Selon ce dernier, c’est une firme chinoise expérimentée dans le domaine de la construction et chimie. Le directeur général de l’Office pour l’équipement de Banana-Kinshasa (OEBK) qui accompagne également le Président de la République à cette visite en Chine attribue cette prouesse au nouveau vent que Joseph Kabila vient d’insuffler avec la nomination de M. Jean-Charles Okoto Lolakombe comme ambassadeur de la Rdc à Pékin.

« Elections des gouverneurs et vice-gouverneurs : Matata Ponyo à la Cour constitutionnelle ce matin », annonce L’AVENIR. Le premier ministre viendra s’expliquer à cette cour à huis clos, signale-t-on, non seulement sur les raisons du retard constaté dans la tenue de ces élections dans la territoriale, mais également sur la préoccupation de savoir comment les provinces démembrées sont-elles gérées en cette période transitoire, dont la durée prévue par la loi de programmation de nouvelles provinces, soit 120 jours, a été largement dépassé.

« Présentation au Gouverneur Julien Paluku de six Imams tanzaniens libérés grâce à la puissance de feu des Fardc », signale le site web du gouvernorat du Nord-Kivu.  Le chef de l’exécutif provincial a reçu  ce mercredi 2 septembre, en sa résidence officielle les six Imams (prédicateurs musulmans) tanzaniens libérés des griffes de leurs ravisseurs présumés Fdlr grâce à la puissance de feu des Forces armées de la République démocratique du Congo, Fardc.

« Chute des cours et stabilité macroéconomique : le gouvernement devant le feu rouge », indique LE POTENTIEL. L’onde de choc de l’éternuement de l’économie chinoise se fait sentir sur l’ensemble de l’économie mondiale, renseigne ce journal. A Kinshasa, la réplique a fait trembler l’édifice construit laborieusement par les institutions d’autant plus que la Chine passe pour la première destination des exportations minières de la Rdc. Fini donc le rêve d’une croissance à deux chiffres à fin 2015, rapporte le confrère.

« 4ème Conférence des Présidents des Parlements : New York, Aubin Minaku appelle à la consolidation de la démocratie ! » D’après LA PROSPERITE qui livre cette information, les rideaux sont tombés hier, mercredi 2 septembre 2015, à New York, à la 4ème Conférence mondiale des Présidents des parlements. Les participants, près de 124 présidents des parlements venus du monde entier, se sont engagés à promouvoir une approche parlementaire de coopération internationale et du développement. Ils ont reconnu, à l’unanimité, que l’insécurité, les conflits armés, l’instabilité institutionnelle, la bonne santé de la corruption et le déficit de démocratie constituent l’ennemi public numéro Un du développement.

Célestin Lutete/MMC

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Info en Direct


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Félix Tshisekedi et Paul Kagame à un sommet des États d'Afrique de l'Est peu fructueux

Félix Tshisekedi et Paul Kagame à un sommet des États d'Afrique de l'Est peu fructueux

Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne la récente série d’attaques du M23 et ses avancées au Nord-Kivu

Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne la récente série d’attaques du M23 et ses avancées au Nord-Kivu

Est de la RDC: le front se déplace vers l'ouest

Est de la RDC: le front se déplace vers l'ouest

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

11 January 2023
La Revue de Presse de ce 11 janvier 2023

Les crimes oubliés en RDC

À quand la déclaration de l'état de Guerre en RDC

Le Panafricaniste Kemi Seba parle du criminel Kagame et de la RDC

RDC:les nouvelles recrues des FARDC veulent en finir avec les agressions récurentes du Rwanda

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom