Dimanche  5 fevrier 2023 13:00
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

POLITIQUE

L'actualité Politique de la semaine en RDC

Le POTENTIEL de ce matin revient sur la grande polémique du moment et titre à sa Une : « FCC-CACH : controverse autour de "déboulonner" ». Ce journal note qu’il a suffi « d’un mot prononcé par le chef de l’Etat lors de son séjour américain pour que la coalition au pouvoir (FCC-CACH) se lance dans une escalade verbale. » Dans ses écrits, le confrère souligne que le FCC ne s’est pas retenu devant ce qu’il qualifie de « certains propos militants » tenus par Félix Tshisekedi en sollicitant l’appui d’ «une puissance étrangère pour déboulonner le système dictatorial » en RDC. « La plateforme de Joseph Kabila se sent trahie tandis que son partenaire CACH fait preuve de sérénité et se montre déterminé à aller jusqu’au bout du grand chantier ouvert par le président Félix Tshisekedi », fait remarquer ce quotidien.

Abordant le même sujet, La PROSPERITE signe à sa manchette : « FCC-CACH : Félix Tshisekedi joue à l’apaisement ! ». Le quotidien de Mont Fleuri évoque, dans ses colonnes, le bémol du chef de l’Etat après ses propos tenus aux USA. « Je veux m’attaquer à tout ce qui a avili le citoyen congolais et qui a contribué à affaiblir le développement de notre pays. Toutes ces antivaleurs de corruption, de violation des droits de l’homme, de brimades, toutes ces habitudes qui consistaient à traquer les opposants parce qu’ils avaient émis un son contraire par rapport aux autorités du pays […], ce n’est pas autour de ce qu’ils faisaient avant […] C’est ça que je vais déboulonner »”, a dit Félix Tshisekedi, rapporté par la consœur.

Un débat qui, pourtant, s’alimente toujours, car FORUM DES AS écrit en deuxième titre : « Justifier pour certains, inopportuns pour d’autres : les propos de Fatshi continuent de faire polémique ». Ce tabloïd note que la promesse de Félix Tshisekedi de "déboulonner le système dictatorial en RDC" a « fortement déplu à ses alliés du FCC qui ont vigoureusement réagi. » Dans une interview diffusée par la Voix de l'Amérique hier mardi 9 avril, Félix Tshisekedi a expliqué ce qu'il voulait dire par " déboulonner le système dictatorial en RDC ". Le chef de l'Etat précise qu'il s'agit de mauvaises pratiques du passé auxquelles il fait allusion et non des individus, éclaire le confrère. « … "Si nous allons dans cette coalition avec le FCC, c'est autour de ces principes que je viens de vous étayer ici. Ce n'est pas autour de ce qu'ils faisaient avant", explique Félix Tshisekedi qui fait ainsi l'exégèse de son oral », écrit FORUM DES AS.

Dans un tout autre duel, le trihebdomadaire AFRICANEWS titre : « Course au perchoir de l’Assemblée nationale : Lokondo vs Mabunda, le duel des fauves ». La candidate de la coalition FCC-CACH va croiser le fer avec l’élu de Mbandaka, présenté en indépendant, rapporte le confrère. Ce journal note également au sujet du député Henri-Thomas Lokondo qu’« avec l’alignement de ce coriace parlementaire, réputé d’être indépendant d’esprit au point de refuser ‘‘la logique de mot d’ordre’’ qui semble caractériser le PALU et alliés, surprise et sensation sont annoncées. » Avant de commenter que depuis les années Zaïre, « Lokondo a laissé des traces indélébiles dans son parcours politique qui font transparaitre une personnalité intelligente, équilibrée et réaliste dans ses interventions avec une probité morale quasi-irréprochable. »

Par ailleurs, l’Agence congolaise de presse (ACP) s’est penchée sur les législatives tenues à Beni, Butembo et Yumbi et titre dans son bulletin du jour : « Proclamation des résultats des élections législatives à Beni, Butembo et Yumbi ». Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille NangaaYobeluo, a publié mardi à Kinshasa, les noms de quinze députés nationaux et quinze autres provinciaux déclarés provisoirement élus lors des élections législatives nationales et provinciales, tenues le 31 mars dernier dans les circonscriptions électorales de Yumbi dans la province du Mai-Ndombe et celles de  Beni-ville, Beni-territoire ainsi que Butembo dans la province du Nord-Kivu, a rapporté l’ACP.

Dido Nsapu/MMC

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

La réaction du Front commun pour le Congo (FCC) aux propos du Président Félix-Antoine Tshisekedi aux Etats-Unis alimente la presse parue ce mardi à Kinshasa.

Le FCC, plateforme politique de l'ancien président, Joseph Kabila, a dit "regretter" les propos tenus à Washington par le président Félix Tshisekedi lors d'un atelier de réflexion sur la politique étrangère des Etats-Unis, renseigne Actualite.cd.

Le FCC regrette aussi la teneur de certains propos militants tenus par le chef de l'Etat, à l’occasion de cette visite ; sollicitant l'appui d'une puissance étrangère, note le site web.

« Et je le dis sans peur. Je suis là pour déboulonner le système dictatorial qui était en place », avait déclaré, jeudi 4 avril dernier, Félix Tshisekedi au Council on Foreign Relations. Il avait accusé le régime de son prédécesseur d’avoir "retardé le pays avec la corruption, la gabegie et l’impunité” devenues "endémiques au pays", rappelle le portail.

Si le FCC a salué la première visite de travail aux États-Unis du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ainsi que les perspectives de coopération et de développement entre la RDC et les États-Unis d’Amérique qui en découlent, il note que la déclaration de Félix Tshisekedi remet en cause l’héritage démocratique ancré en RDC depuis 2006 et qui s’est traduit par la première alternance pacifique et civilisée du pouvoir à la magistrature suprême dont l’actuel chef de l’État est bénéficiaire, note 7sur7.cd.

Le Front Commun pour le Congo regrette par ailleurs l’approche tendancieuse visant à instrumentaliser les valeurs républicaines telles la lutte contre la corruption et autres antivaleurs, en tentant de s’approprier le monopole de leur promotion et de leur préservation, alors qu’elles sont partagées par le FCC, depuis l’avènement de la révolution du 17 mai 1997, rapporte Cas-info.ca.

Le fait pour Félix Tshisekedi, estime le Front commun, de solliciter le soutien des États-Unis dans le sens de ‘’déboulonner le système dictatorial dans le pays’’ remet en cause le parachèvement même de l’alternance pacifique et démocratique concrétisée, par des accolades historiques, le 24 janvier 2019, commente La Prospérité. Toutefois, poursuit le journal, au-delà de ce que d’aucuns qualifieraient de frustration, le FCC réitère tout de même son engagement à contribuer à la bonne marche de la coalition FCC-CACH.

Le FCC en appelle solennellement et publiquement à « une attitude constructive et non conflictogène de toutes les parties pour hisser la RDC à la hauteur des attentes réelles du peuple congolais », fait remarquer Depeche.cd.

L’Agence congolaise de presse de son côté retient que la visite du Président Tshisekedi aux États-Unis a permis de réchauffer les relations entre les États-Unis et la RDC, de bénéficier de l’appui des États-Unis pour des réformes envisagées, après avoir jeté les bases d’une coopération multiforme ainsi que de leur soutien dans la lutte contre la corruption, la gabegie et l’impunité qui gangrènent le pays.

Le Chef de l’Etat a convié les hommes d’affaires américains à investir en RDC tout en leur garantissant un climat d’affaires propice, rappelle l’agence.

Campagne électorale des candidats gouverneurs sous tensions

Dans un autre registre, les médias de Kinshasa reviennent sur la tension qui a régné dans certaines villes lundi 8 avril à l’occasion de la campagne électorale de certains candidats gouverneurs.

Les militants de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et ceux du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) se sont affrontés lundi 8 avril à l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, à Lubumbashi, à l'occasion de la campagne électorale pour l’élection du gouverneur, rapporte Actualite.cd.

Les militants de deux camps se sont retrouvés au même endroit et se sont jetés des projectiles. Les effigies des candidats affichées dans l’enceinte de l’assemblée provinciale ont été déchirées, détaille le site web.

A Kinshasa, Depeche.cd a relevé des actes de vandalisme devant le siège de l’assemblée provinciale.

Certains militants se réclamant de l’UDPS et soutenant naturellement le ticket Laurent Batumona-Gecoco Mulumba, respectivement aux postes de gouverneur et vice-gouverneur de la province de Kinshasa, ont attaqué ceux qui soutiennent les candidatures des prétendants du Front Commun pour le Congo, indique le site web. Jets de pierres, casse des véhicules, actes de vandalisme et quelques blessés constituent le bilan de cette agression, fait remarquer le portail.

Le Potentiel de son côté rappelle que la bataille sera rude dans la course à l’élection des gouverneurs dans certaines provinces où les leaders n’ont pas fait preuve de sagesse pour dégager un compromis sur un ticket commun afin d’éviter des tensions inutiles entre partisans.

A Kinshasa et à Lubumbashi, les leaders auraient pu suivre l’exemple de ceux du Sud-Kivu qui se sont mis d’accord sur un ticket-gouverneur et vice-gouverneur soutenu par les deux plateformes politiques majoritaires au sein de l’Assemblée nationale, conseille le quotidien.

Avec Radio Okapi

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

La visite de Félix-Antoine Tshisekedi aux États-Unis et ses différentes rencontres avec les autorités américaines est au menu des journaux parus ce jeudi à Kinshasa.

Le président congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, en séjour aux USA depuis mercredi 3 avril, rapporte Forum des As, s'est entretenu avec le ministre de l’énergie des États-Unis, Ricky Perry, qui était accompagné de Mike Hammer, ambassadeur des États-Unis en RDC.

Les échanges entre les deux personnalités ont tourné autour des grands projets énergétiques, notamment le développement d'Inga dans toutes ses phases, indique le journal.

Le grand projet Inga était logiquement sur la table des discussions, étant donné qu’il est susceptible d’apporter des solutions énergétiques dans toute l’Afrique, fait remarquer 7sur7.cd.

L’Agence congolaise de presse précise que la transition énergétique a aussi été abordée par les deux interlocuteurs. L'ACP relève le fait selon lequel le Président Tshisekedi a prévu également dans son agenda des discussions sur les questions économiques, financières et les échanges commerciaux ainsi qu’une rencontre avec la diaspora congolaise des États-Unis.

Félix Tshisekedi a été reçu mercredi 3 avril par le secrétaire d’État américain Michael Richard Pompeo, rapporte Actualite.cd qui note qu’à ce stade, le contenu de leur échange n’a pas encore été révélé.

Le Phare pour sa part affirme que le tête-à-tête entre Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain, et le président congolais, Félix Antoine Tshisekedi, était porteur d’une symbolique spéciale.

« C’était le signal fort de la concrétisation du « partenariat stratégique » entre les États-Unis d’Amérique et la République Démocratique du Congo. Cette notion se veut l’expression de l’attention privilégiée que le pays de l’Oncle Sam porte sur un pays donné, dans les domaines les plus divers de la coopération, à savoir la sécurité, la diplomatie, l’économie, l’industrie, la santé, l’éducation, le commerce », indique le quotidien.

Les préalables à remplir, pour bénéficier de ce traitement de faveur, poursuit le tabloïd, sont entre autres la démocratie, la bonne gouvernance, le respect des droits de l’homme, la stabilité politique, la paix.

Rapatriement de la dépouille d’Étienne Tshisekedi

Le secrétaire général adjoint de l'UDPS en charge de l'information et mobilisation, Augustin Kabuya Tshilumba, annonce le rapatriement de la dépouille mortelle d'Etienne Tshisekedi au mois de mai prochain, indique Forum des As.

Selon Kabuya, les travaux de construction du sépulcre évoluent bien et le parti attend le feu vert des architectes.

« Ce que l’opinion peut retenir est que, d’ici là, le corps d’Etienne Tshisekedi va être rapatrié à Kinshasa. Pour le moment tout va très bien. Il n’ya aucun handicap », assure M. Kabuya dont les propos sont repris par Cas-info.ca.

Le site web rappelle qu’Etienne Tshisekedi est décédé au mois de février 2017 à Bruxelles. Après deux ans, sa dépouille n’est toujours pas rapatriée à Kinshasa. Avec la venue de son fils Félix Tshisekedi au pouvoir, le rapatriement du corps d’Étienne Tshisekedi devra être facilité, conclut le portail.

Kamerhe dans la peau d’un vice-président

Investi depuis le 24 Janvier dernier comme président de la République Démocratique du Congo, Felix Tshisekedi n'a toujours pas formé le gouvernement, rappelle Actualite.cd. Pourtant en mars dernier, Tshisekedi avait annoncé le début des discussions pour la formation du gouvernement.

Le retard dans la mise en place de la nouvelle équipe gouvernementale inquiète la société civile et la classe politique. Pour Me Jean-Claude Katende, coordonnateur de l’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO), le pays est plongé dans une incertitude, ajoute le site web.

En l’absence d’un gouvernement doté de pleins pouvoirs, commente Le Potentiel, le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe, se comporte plutôt en « vice-président », interférant dans les affaires de l’Etat.

Une entorse que le chef de l’Etat devrait vite corriger en formant le plus rapidement son premier gouvernement, conseille le journal.

Avec Radio Okapi

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

L’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale, mais aussi celle des gouverneurs alimente le contenu des journaux parus ce matin à Kinshasa.

Le couple FCC-CACH avance main dans la main et le ticket Mabunda-Kabund, désigné pour présider l'Assemblée nationale en est une belle illustration, analyse Forum des As.

Malgré le rapport de forces en faveur du Front commun pour le Congo (FCC) qui dispose de la majorité absolue à l'Hémicycle (340/500 députés), le bureau a tenu également compte de la donne coalition, fait remarquer le journal. Autrement, la plateforme Cap pour le changement (CACH)qui n'a obtenu que 48 sièges à l'Assemblée nationale ne peut prétendre occuper la première vice-présidence de celle-ci, conclut le quotidien.

Jeannine Mabunda, candidate au perchoir de l’Assemblée nationale a fait partie des gouvernements Gizenga et Muzito au poste de ministre du Portefeuille, rappelle 7sur7.cd. Selon le site web, Mme Mabunda a été directrice du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) du pays, conseillère de l’ex-chef de l’État en matière de lutte contre les violences sexuelles et a assumé avant sa désignation les fonctions de Présidente de la ligue des femmes du PPRD.

Mais dans cette quête, la candidate Jeanine Mabunda devra faire face à Henri-Thomas lokondo, vice-président du regroupement PALU et Alliés.

Le député national Henry-Thomas Lokondo s'est porté candidat indépendant au poste du président du bureau définitif de l'Assemblée nationale, renseigne Actualite.cd.

Après plus de 12 ans d’exercice dans la fonction parlementaire, d’abord comme sénateur et ensuite comme député national, l’élu de Mbandaka estime avoir le profit requis pour diriger l’Assemblée nationale, rapporte Le Phare.

Plébiscité plusieurs fois meilleur député national par des instituts de sondage pour son assiduité aux plénières et ses interventions pertinentes, parfois à contre-courant des positions de sa famille politique, Lokondo s’engage, une fois élu, à renforcer les contrôles parlementaires, dans le but d’améliorer la gouvernance en République Démocratique du Congo, conclut le tabloïd.

Des candidats gouverneurs en campagne

Les journaux de Kinshasa reviennent aussi, sur un autre registre, à la campagne électorale des candidats gouverneurs lancée depuis samedi 6 avril.

Après la présidentielle couplée aux législatives ainsi que les sénatoriales suivies des scrutins de récupération à Beni, Butembo et Yumbi, place maintenant à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs, annonce La Prospérité.

Ces élections, indique le quotidien, se tiendront le 10 avril prochain dans 24 provinces du pays, hormis le Nord-Kivu et le Mai-Ndombe. La campagne électorale, lancée le samedi 6 avril dernier, prendra fin ce lundi 8 avril note le tabloïd qui donne les détails sur les différents candidats validés par la CENI.

A Kinshasa, ils sont 9 candidats au total qui vont compétir pour tenter de gagner la confiance des grands électeurs et ainsi pouvoir succéder à André Kimbuta Yango qui a dirigé la capitale durant 12 ans, détaille 7sur7.cd.

Le rapporteur du bureau définitif de l’assemblée provinciale de Kinshasa a indiqué que les programmes d’action de tous les candidats gouverneurs et vice-gouverneurs sur seront auditionnés à l’hémicycle ce lundi 08 avril, poursuit le site web.

Au Sud-Kivu, les candidats Jean-Claude Kibala, Telexis Rubuye, Justin Bitakwira, Théo Ngwabidje et Shenila Mwanza se sont engagés au rétablissement de l'autorité de l'Etat, à la promotion de la paix et à la lutte contre la corruption, rapporte Actualite.cd.

Retombées de la visite de Félix Tshisekedi aux Etats-Unis

Certains médias commentent aussi la visite du Président Félix-Antoine Tshisekedi aux Etats-Unis.

Le Président Felix-Antoine Tshisekedi et Mme Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) ont convenu, vendredi 5 avril, de la reprise des relations bilatérales, rapporte Forum des As.

Le FMI revient en fait en RDC jouer son rôle de surveillance de l’état des finances publiques, prendre acte des forces et faiblesses de gestion et formuler des recommandations pour leur amélioration, prévient Le Phare.

Si le pays réussit son examen de passage, le chef de l’Etat pourrait alors signer une « Lettre d’intention » pour spécifier la hauteur des appuis financiers attendus et les domaines auxquels ils devraient être destinés, conclut le journal.

Avec Radio Okapi

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Les médias s’attardent ce mercredi sur la visite du Chef de l’Etat congolais, Felix Tshisekedi à Washington. Une première visite officielle en dehors de l’Afrique depuis son investiture le 24 janvier dernier.

Le président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, est attendu ce mercredi matin à Washington, aux Etats-Unis, en provenance de Dakar, au Sénégal, où il a assisté mardi 2 avril à l’investiture de son homologue sénégalais, Macky Sall, qui vient de rempiler pour un second mandat de 5 ans, rapporte Le Phare dans son édition du jour.

Selon l’agenda communiqué aux médias, le Chef de l’Etat congolais va rencontrer plusieurs hauts responsables politiques américains, des élus et des membres du patronat.

« Sauf imprévu, la journée du vendredi 05 avril devrait revêtir un cachet spécial avec le tête-à-tête, à la Maison Blanche, entre le président congolais, Félix Tshisekedi, et son homologue américain, Donald Trump. Cette rencontre serait d’autant historique qu’elle va réunir, autour d’une même table, l’incarnation du changement de gouvernance en République Démocratique du Congo et un décideur
occidental foncièrement opposé aux régimes dictatoriaux en Afrique et dans le monde », se réjouit Le Phare.

Les multiples voyages du président de la République à l’étranger accrochent bon nombre des journaux en ligne de ce matin du mercredi 3 avril. C’est le cas entre autres de son voyage qu’il entame ce mercredi pour les Etats-Unis d’Amérique.

A propos justement de ce voyage du président congolais aux Etats-Unis, Cas-info.ca évoque l’interview lui accordée par l’économiste congolais Al Kitenge qui a déclaré dans ses colonnes qu’avec 60% des réserves mondiales de cobalt et bien d’autres ressources, la RDC est un partenaire stratégique potentiel des États-Unis.

Cas-info.ca note que Félix Tshisekedi sera accompagné d’une dizaine d’opérateurs économiques. Preuve que les enjeux économiques seront au cœur de ce premier voyage du Chef de l’État à Washington, remarque ce journal en ligne.

Par contre, il n’y aura pas de rencontre à Washington entre Félix Tshisekedi et Martin Fayulu qui revendique toujours sa victoire à la présidentielle du 30 décembre dernier, note Congoprofond.net qui cite Lydie Omanga, directrice de communication à la Présidence de la République. « Nous n’allons pas à Washington pour parler de nos problèmes internes qui se traiteront au Congo, mais plutôt d’intérêts communs, de paix, de sécurité et de développement de la RDC », a déclaré Lydie Omanga sur Twitter.

Citant un proche de Martin Fayulu, 7sur7.cd confirme de son côté qu’il n’y a pas de rencontre prévue entre Félix Tshisekedi et Martin Fayulu. D’après cette source,  “Martin Fayulu lui-même a eu à répondre à la question en affirmant que “Félix est son frère, son ami mais le rencontrer dans les circonstances pareilles, ce n’est pas possible, peut-être demain, dans un cadre défini non pas comme ça en catimini”.

Avec Radio Okapi

 

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Info en Direct


search

À la une

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Sept pêcheurs congolais de Kyavinyonge détenus dans des cachots ougandais.

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Le Katanga premier cas d’école pour le découpage

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Poursuite des opérations conjointes FARDC-MONUSCO en Ituri

Félix Tshisekedi et Paul Kagame à un sommet des États d'Afrique de l'Est peu fructueux

Félix Tshisekedi et Paul Kagame à un sommet des États d'Afrique de l'Est peu fructueux

Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne la récente série d’attaques du M23 et ses avancées au Nord-Kivu

Le Conseil de sécurité de l’ONU condamne la récente série d’attaques du M23 et ses avancées au Nord-Kivu

Est de la RDC: le front se déplace vers l'ouest

Est de la RDC: le front se déplace vers l'ouest

PUBLICITÉ

  • RDC annonces
    RDC annonces
  • RDC emploi
    RDC emploi
  • RDC immo
    RDC immo

La revue de presse

11 January 2023
La Revue de Presse de ce 11 janvier 2023

Les crimes oubliés en RDC

À quand la déclaration de l'état de Guerre en RDC

Le Panafricaniste Kemi Seba parle du criminel Kagame et de la RDC

RDC:les nouvelles recrues des FARDC veulent en finir avec les agressions récurentes du Rwanda

SUIVEZ-NOUS

Facebook
Twitter
Google plus
Youtube

RDCN sous tous les formats

Iphone,Ipad et Android

Copyright ©2014-2017 RDC Nouvelles | Membre du réseau RDC Médiacom | Site conçu et hébergé par RDC Netcom